POLITIQUE

Thomas Mulcair livre un dernier plaidoyer avant le vote

10/04/2016 12:38 EDT | Actualisé 10/04/2016 12:38 EDT

EDMONTON - Le chef néo-démocrate Thomas Mulcair, qui se soumet dimanche à un vote de confiance dans le cadre du congrès de son parti, a livré un dernier plaidoyer auprès des quelque 1800 délégués réunis à Edmonton.

Dans un discours livré devant une salle pleine du centre des congrès de la capitale albertaine, il a exhorté les militants à demeurer à ses côtés.

Il a assuré qu'il avait l'intention de continuer à se battre contre les inégalités sociales et les changements climatiques si les délégués lui permettent de demeurer à la tête du Nouveau Parti démocratique (NPD).

Malgré le cuisant revers encaissé aux dernières élections, le parti demeure une force politique considérable au pays, a fait valoir M. Mulcair.

Il a rappelé qu'il assumait entièrement la responsabilité pour cette déconfiture, qui s'est soldée par l'élection de seulement 44 députés, dont 16 au Québec.

L'heure décisive sonnera bientôt pour Thomas Mulcair, qui est à la barre du NPD depuis mars 2012.

Les 1812 délégués néo-démocrates réunis dans la capitale albertaine doivent décider dimanche s'ils souhaitent une course à la direction.

Les membres de la formation politique sont appelés se prononcer sur la nécessité de déclencher une course au leadership.

Thomas Mulcair doit donc récolter une majorité de "non" pour remporter son pari.

Le résultat du vote doit être annoncé vers 14 h, heure normale de l'Est.

Une majorité simple est requise pour que le NPD soit tenu d'organiser une course à la direction.

Le chef n'a pas précisé quel seuil minimal d'appui le satisferait, mais il a laissé entendre mardi dernier que le chiffre de 70 pour cent pourrait lui permettre de demeurer à la barre du parti.

"Je sais que comme chef, je dois jouir d'un bon appui, et le genre de chiffre (70 pour cent) évoqué par (la présidente du parti) Rebecca Blaikie est le genre de chiffre que j'ai senti à travers le pays", a-t-il dit en entrevue avec La Presse Canadienne.

"(Mais) somme toute, c'est aux membres de décider. Je ne prends strictement rien pour acquis", a insisté M. Mulcair.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

L'autobiographie de Thomas Mulcair en 18 citations