DIVERTISSEMENT

«La voix» : Stéphanie St-Jean l'emporte... de justesse (VIDÉO)

10/04/2016 10:16 EDT | Actualisé 11/04/2016 10:43 EDT

La voix est toujours remplie de surprises. Alors qu’on croyait que la «Travismania», qui a été plus forte que tout dès les auditions à l’aveugle, triompherait jusqu’à la fin, c’est Stéphanie St-Jean, 25 ans, de Gatineau, qui faisait équipe avec Pierre Lapointe, qui a raflé les honneurs et été sacrée gagnante du concours de TVA, dimanche, soir de finale.

Le scrutin s’est néanmoins avéré serré. Alors que Stéphanie a récolté 32% des votes, le bien-aimé Travis en a ramassé… 31%. Comme quoi on ne peut jamais jurer de rien. Fait intéressant, Travis était épaulé par Éric Lapointe, lequel avait également recruté Stéphanie au moment des auditions à l’aveugle, avant de la laisser filer aux mains de Pierre Lapointe au terme des «chants de bataille».

Stéphanie a aussi surpassé au fil d’arrivée Noémie Lorzema, 18 ans, de Montréal (15% des votes) et Yvan Pedneault, 35 ans, de Sept-Îles (22% des votes). Stéphanie est ainsi repartie avec un contrat de disque et une bourse de 50 000$.

Comme le veut la coutume, les quatre aspirants au titre ont interprété une chanson originale écrite spécialement pour eux par leur coach, pour conquérir une ultime fois le cœur des téléspectateurs, qui avaient le devoir de couronner leur préféré pendant cette dernière émission. Attendez-vous à entendre abondamment ces quatre compositions, toutes parfaitement ciselées pour être fredonnées, à la radio dans les prochaines semaines.

C’est en s’inspirant d’une période difficile vécue par Stéphanie que Pierre Lapointe lui a fignolé Ma chambre (à ne pas confondre avec Ma chambre, classique de Céline Dion créée par Jean-Pierre Ferland!). Stéphanie a vraiment paru s’amuser à pousser sa voix puissante sur ce tendre refrain traitant de confiance en soi, et semblait comblée de l’ovation qui a suivi. Pierre Lapointe a souligné à quel point sa protégée est une grande artiste. «Qui, enfin, est vue par tout le monde», a-t-il ajouté, relevant au passage qu’il était honoré que Stéphanie s’approprie l’un de ses élans artistiques.

C’est avec Acadie Los Angeles que Travis Cormier a failli arracher la victoire. Pour produire cette power ballad rock, Éric Lapointe s’est inspiré de la réalité des amours à distance que connaît Travis Cormier avec sa copine, qui réside aux États-Unis. Le jeune Acadien à la longue chevelure n’a pas été aussi étincelant dimanche qu’au moment de son audition à l’aveugle - sa prononciation, entre autres, laissait beaucoup à désirer -, mais on l’a véritablement vu se cracher les tripes sur ce morceau qui s’apparente parfaitement au style d’Éric Lapointe, tant dans les paroles que dans les sonorités. Ce dernier s’est montré très fier de son Travis. «On s’entend tous pour dire que t’es un naturel, que tu es né pour être sur un stage, que tu as un charisme indéniable. Quoi qu’il arrive ce soir, c’a été un immense plaisir de travailler avec toi, et j’espère travailler encore et encore avec toi», a encensé Éric Lapointe.

Yvan Pedneault a été le premier à se mouiller avec La dernière fois, autre énergique envolée romantique pondue par Marc Dupré. Ce dernier était ému en vantant les performances solides de son poulain tout au long de l’aventure. «Tu as ta place dans ce métier-là, c’est sûr. Tu es un grand chanteur pour moi», a complimenté Marc à Yvan, après que celui-ci eut soufflé sa dernière note. «Tu es un champion», a conclu Dupré.

La pétillante Tout donner, d’Ariane Moffatt, collait parfaitement à l’âme soul de Noémie Lorzema, qui a été impeccable sur cette ritournelle plus joyeuse que les trois autres. Moffatt n’a pas manqué de rappeler à tous que sa nouvelle complice n’a que 18 ans. «Je te vois comme quelqu’un déjà dans les étoiles, le firmament, qui a les deux pieds sur terre», a noté Ariane, en mentionnant la solidité et le «cœur à la bonne place» de Noémie. «J’ai l’impression que c’est ce que tu as fait tout au long de La voix, tout donner, le cœur ouvert.»

En plus des bons mots de leurs guides, les finalistes ont reçu des tapes dans le dos de gens qu’ils admirent, sur vidéo. Lynda Lemay, qui a partagé les planches avec Yvan dans la comédie musicale Un éternel hiver, s’est adressée à son ancien collègue, à qui elle se dit toujours très attachée. Conner Molander, du groupe Half Moon Run, a parlé à Stéphanie, qui l’idolâtre. Corneille a célébré le talent de Noémie et lui a proposé son aide. Travis, lui, a retenu ses larmes de peine et de misère en regardant et écoutant son amoureuse, Fabiola Paulin, lui témoigner son admiration, directement de la Californie.

Nombreux invités

La soirée a débuté sur une note festive, avec une prestation du groupe américain DNCE. Les quatre «survivants» de La voix 2016, Travis, Yvan, Stéphanie et Noémie, ont entonné le méga-succès et ver d’oreille Cake By The Ocean avec Joe Jonas, ex-Jonas Brothers, et ses acolytes.

Un peu plus tard, Marie-Pierre Arthur a pu faire découvrir ses extraits Rien à faire, Emmène-moi et Si tu savais au vaste public de La voix. Ariane Moffatt accompagnait au clavier son amie et mentor, qui était aussi entourée de plusieurs participantes féminines de cette édition de La voix qui se termine, dont Geneviève Leclerc, Sabrina Bellemare, Lou-Adriane Cassidy et Sophia-Rose Boulanger, pour ne nommer que celles-là, dans ce numéro aux tendances girl power.

Kevin Bazinet, qui était nommé vainqueur de La voix il y a tout juste un an, après les règnes de Valérie Carpentier en 2013 et de Yoan Garneau en 2014, a invité Travis, Stéphanie, Noémie et Yvan à l’accompagner sur scène lors de son spectacle au Théâtre St-Denis, les 30 avril et 1er mai. Seul, Kevin a proposé la pièce-titre de son album, Talk to me et, en tandem avec Marc Dupré, il s’est commis sur Ton départ.

Rare visite sur une tribune aussi populaire que TVA pour Fred Fortin – qui signe néanmoins la trame sonore des Beaux malaises -, qui y est allé de 10$, échantillon de son dernier disque, récemment sorti, Ultramarr. Puis, avec Fred et Éric Lapointe, les candidats masculins de La voix 2016 ont uni leurs forces sur Moisi moé’ssi, autre texte de Fortin, que William Deslauriers avait popularisé à Star Académie en 2009. Soran Dussaigne, Élie Haroun, Markos Gonzalez, Martin Goyette, Nicolas Muraton et Jonny Arsenault, notamment, étaient de la chorale.

Enfin, la jeune sensation pop Alessia Cara était là et a fait rayonner dans le Studio Mels ses tubes Here (sur lequel a brillé Noémie) et Wild Things, avant que les Trois Accords ne s’amènent pour offrir Des dauphins et des licornes, dans une mise en scène grandiloquente à laquelle ont participé Pierre Lapointe et à peu près tous les jeunes talents révélés à La voix cette année.

Déjà sur l’adrénaline, ceux-ci ont eu le bonheur de se voir remettre, juste avant que ne soit révélé le résultat final et la «nouvelle voix du Québec», un disque platine marquant 80 000 exemplaires écoulés de l’album La voix IV.