POLITIQUE

Élection partielle lundi dans Chicoutimi pour remplacer Stéphane Bédard

09/04/2016 08:55 EDT | Actualisé 10/04/2016 08:46 EDT
AFP via Getty Images
People vote on September 4, 2012 in l'Assomption, Quebec, Canada. Voting started Tuesday in a Quebec election expected to return separatists to power, buoyed by rising frustration with the current leadership and months of student protests over a planned tuition hike. Nearly six million voters in the country's only majority French-speaking province will choose 125 lawmakers. And pre-election polls point to the Parti Quebecois (PQ) coming out on top, though without a full majority. The PQ has been in the opposition since its 2003 defeat by the Liberals, led by Jean Charest, who is only the second person since the 1950s to have served three terms as Quebec premier. AFP PHOTO / ROGERIO BARBOSA (Photo credit should read ROGERIO BARBOSA/AFP/GettyImages)

MONTRÉAL - Plus de 46 000 électeurs de la circonscription provinciale de Chicoutimi sont appelés aux urnes lundi dans le cadre d'un scrutin complémentaire pour trouver un successeur au député péquiste démissionnaire Stéphane Bédard.

M. Bédard, qui a quitté son poste en octobre dernier, a représenté ce comté pendant 17 ans.

Les bureaux de scrutin seront ouverts entre 9h30 et 20h.

Le Directeur général des élections du Québec incite la population à exercer son droit de vote, précisant qu'il s'agit d'une occasion "de faire vivre la démocratie".

Six candidats se font la lutte.

Le plus récent sondage Sigma, effectué les 5 et 6 avril, soit après l'affaire Sam Hamad, donnait une forte avance à la candidate péquiste Mireille Jean. Elle obtenait 44 pour cent des intentions de vote, soit le double de sa principale adversaire, la libérale Francyne T. Gobeil.

Hélène Girard défendra les couleurs de la Coalition avenir Québec, et Pierre Dostie celles de Québec solidaire. Le chef du Parti vert Alex Tyrell est également dans la course de même que Catherine Bouchard-Tremblay pour Option nationale.

VOIR AUSSI :

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter