NOUVELLES

Belgique: quatre suspects accusés de terrorisme, deux autres suspects libérés

09/04/2016 09:15 EDT | Actualisé 09/04/2016 12:53 EDT
Reuters

PARIS - Les autorités belges ont déposé samedi des accusations à l'endroit de quatre nouveaux suspects pour leur participation présumée à des activités terroristes liées aux attentats de Bruxelles.

Le parquet fédéral belge a indiqué que Mohamed Abrini, Osama K., Hervé B. M. et Bilal E. M. ont été accusés d'avoir participé à des assasinats terroristes et d'avoir participé aux activités d'un groupe terroriste.

Les attentats-suicides à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles ont fait 32 victimes en plus de blesser 270 autres personnes le 22 mars.

Deux autres suspects qui ont été arrêtés ces derniers jours ont été relâchés après avoir été interrogés par des enquêteurs.

Par ailleurs, les procureurs ont souligné qu'il ne sont pas encore en mesure de confirmer si Mohamed Abrini est "l'homme au chapeau" qui a quitté l'aéroport de Zaventem pendant que deux kamikazes se faisaient sauter.

Ces accusations font suite à une série d'arrestations et de perquisitions menées à Bruxelles et qui pourraient fournir de précieux détails aux enquêteurs sur la cellule du groupe armé État islamique qui aurait orchestré les attaques terroristes de Bruxelles et Paris.

Une série d'attaques commises dans la capitale française le 13 novembre s'était soldée par la mort de 130 personnes.

Osama K. a été identifié par les médias suédois comme étant Osama Krayem, qui était connu pour avoir quitté la ville de Malmo en Suède pour aller combattre auprès de djihadistes en Syrie.

Les procureurs l'ont accusé d'être la deuxième personne qui était présente à la station de métro Maelbeek lorsque l'explosion est survenue. Il a également été filmé par des caméras de surveillance dans un centre d'achats de la capitale belge où les valises utilisées pour les attaques à l'aéroport ont été achetées.

Les autorités françaises pensent également qu'Osama Krayem a joué un rôle dans les attaques sanglantes de Paris.

Hervé B. M. est un ressortissant rwandais qui a été appréhendé au même moment qu'Osama Krayem et qui est accusé d'avoir offert de l'assistance à Mohamed Abrini et Osama Krayem.

VOIR AUSSI :

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des hommages touchants aux victimes de Bruxelles