DIVERTISSEMENT

Le Théâtre du Nouveau Monde dévoile sa programmation 2016-2017 dans la tristesse

06/04/2016 10:44 EDT
TNM

Rita Lafontaine devait fouler les planches du Théâtre du Nouveau Monde (TNM) en novembre prochain pour la pièce Pourquoi tu pleures de Christian Bégin. Mais Lorraine Pintal, directrice artistique et générale de l’institution a annoncé la voix brisée que la comédienne ne fera pas son retour tant attendu puisqu’elle s’est éteinte lundi soir à l’âge de 76 ans.

En conférence de presse mardi lors du dévoilement de la nouvelle saison du TNM, Lorraine Pintal a appelé à une minute de silence en mémoire de Rita Lafontaine. «Nous perdons une femme d’exception et une grande comédienne, a ensuite déclaré la directrice les larmes aux yeux. La famille théâtrale est en deuil.»

Un départ soudain, car Rita Lafontaine avait déjà entamé les répétitions de cette pièce signée Christian Bégin en collaboration avec la troupe des Éternels pigistes. Elle devait interpréter, aux côtés de Pierre Curzi, une mère de famille écartelée par les dernières volontés de son mari et les besoins de sa marmaille. Un autre rôle fort pour la regrettée muse de l’auteur Michel Tremblay.

Molière, Camus, Marivaux et Dussollier

Le cœur lourd, la directrice a tout de même dévoilé le reste de la saison 2016-2017 qui inaugure le 65e anniversaire du TNM. À ce titre, le théâtre invite le public pour une grande fête qui se tiendra dans ses murs le 9 octobre prochain. En attendant, la programmation s’ouvrira le 27 septembre avec le classique Tartuffe.

Après le succès des Femmes savantes transposées dans les années 1950, Molière revient dans une autre version moderne, celle de Tartuffe emplie d’inquiétudes et de désarroi. La pièce mise en scène par Denis Marleau réunit une distribution imposante composée de Benoît Brière, d’Anne-Marie Cadieux, de Carle Béchard, d’Emmanuel Schwartz et de Violette Chauvreau.

En janvier, la compagnie du TNM présentera La Bonne âme du Se-Tchouan de l’inimitable Bertolt Brecht dans une mise en scène de Lorraine Pintal. Une création musicale transposée dans l’univers des cabarets allemands de l’entre-deux-guerres avec Isabelle Blais, France Castel et Émile Proulx-Cloutier.

André Dussollier prendra ses quartiers à Montréal en février pour la production Novecento. Ce monologue écrit par l’Italien Alessandro Baricco a valu à l’acteur français son premier Molière de sa carrière en avril 2015. Il incarne un trompettiste qui raconte la vie de son ami pianiste, un virtuose né sur un bateau et balloté par les océans.

Les œuvres d’Albert Camus toujours aussi nécessaire. Ainsi René Richard Cyr dirigera en hiver prochain Caligula du célèbre écrivain français, Prix Nobel de littérature en 1957. À la sauce contemporaine, la pièce fait le portrait de l’empereur romain (incarnée par Benoît McGinnis) en quête de liberté absolue.

Un autre classique avec Le jeu de l’amour et du hasard de Marivaux prévu du 25 avril au 20 mai 2017. Pour jouer la partition, Bénédicte Décary, David Savard, Catherine Trudeau et Marc Beaupré interprèteront le célèbre quatuor amoureux.

Déjà annoncé, Roméo et Juliette sera présenté cet été en marge des célébrations entourant le 400e anniversaire de la mort de William Shakespeare.

Détails sur la programmation: tnm.qc.ca

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

À voir aussi: