POLITIQUE

Vote de confiance : Thomas Mulcair doit partir, selon les jeunes du NPD

06/04/2016 06:04 EDT | Actualisé 06/04/2016 06:18 EDT

OTTAWA – Frustrée d’avoir été ignorée pendant les élections et animée par la popularité du démocrate Bernie Sanders, l’aile jeunesse du Nouveau Parti démocratique (NPD) appelle le parti à éjecter son chef Thomas Mulcair.

Dans une lettre ouverte en anglais dévoilée mercredi, les jeunes néodémocrates disent ne pas avoir été consultés lors de l’élaboration de la plateforme électorale « non inspirante et problématique » qu’ils devaient défendre auprès de leurs pairs.

thomas mulcair

« Nous avons plaidé contre la légalisation de la marijuana, contre l’inclusion des autres partis dans les débats, contre la participation de notre chef dans un débat sur les enjeux féminins, et défendu notre non-position sur la fracturation hydraulique », écrivent-ils.

« Somme toute, étant donné ce que nous proposions, ce n’est pas une surprise si nos pairs n’achetaient pas nos idées. »

Paula Krasiun-Winsel, co-présidente de l’aile jeunesse, appelle à un « renouveau » du NPD, tant au niveau des idées que du chef afin de se repositionner comme le parti de gauche à Ottawa.

En entrevue avec Le Huffington Post Canada, elle se dit déçue – mais pas surprise – de voir que les jeunes électeurs n’ont pas adhéré aux idées du NPD aux dernières élections fédérales.

« Les libéraux nous ont dépassés par la gauche, déplore-t-elle. C’était bien décevant de voir des partisans à gauche acheter le message libéral qui aurait dû être le nôtre. »

Le vote de confiance de Mulcair aura lieu dimanche, au dernier jour du congrès du parti à Edmonton. Même s’il a besoin d’une majorité simple de « non » pour rester en poste, il espère obtenir le « meilleur pourcentage possible ».

Si Paula Krasiun-Winsel pense que Mulcair a fait un travail « fantastique » dans les dernières années, il n’en reste pas qu’une centaine de délégués de l’aile jeunesse seront présents, le jour du vote, pour demander le départ de leur chef.

La présidente du parti, Rebecca Blaikie, a fait valoir que Mulcair aurait besoin de 70% des voix en sa faveur pour éviter de déclencher une course à la direction.

L’effet « Bernie Sanders »

La co-présidente des jeunes du NPD pense qu’il est « assez incroyable » de voir autant de milléniaux se ranger derrière le candidat à la primaire démocrate aux États-Unis, Bernie Sanders, malgré son âge avancé.

« Le fait d’être un socialiste sans compromis et de ne pas avoir peur de défendre des positions impopulaires résonne vraiment [parmi les jeunes néodémocrates]. Je pense que le NPD pourrait prendre exemple [sur Bernie Sanders] », dit-elle.

Si Bernie fait l’unanimité, la nouvelle approche de Mulcair des derniers mois ne convainc pas son aile jeunesse.

Paula Krasiun-Winsel pense que ses discours sur la réduction de la pauvreté et des inégalités ne cadrent pas avec le personnage qui vantait les politiques néolibérales de Thatcher lorsqu'il était au Parti libéral du Canada.

« C’est tellement différent de ce qu’on entendait en campagne électorale. Je ne suis pas certaine d’où vient [ce nouveau ton] nécessairement, alors ça soulève des questions. »

- Avec les informations d'Althia Raj.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les députés du NPD défaits à l'élection 2015