NOUVELLES

Péter chez autrui, est-ce un crime?

31/03/2016 04:21 EDT | Actualisé 31/03/2016 04:23 EDT
SIphotography via Getty Images
Closeup portrait headshot woman pinches nose with fingers hands looks with disgust something stinks bad smell situation isolated on gray wall background. Human face expression body language reaction

Une Suédoise a porté plainte contre un homme éconduit qui, pour se venger, avait pété chez elle avant de disparaître. La police a décidé qu'il n'y avait pas matière à poursuivre, l'intention étant impossible à prouver.

Selon la victime, habitant la commune de Laholm, l'indélicat, accueilli dans son appartement en vue d'une relation charnelle, s'est abandonné après qu'elle eut changé d'avis et se fut refusée à lui, a précisé jeudi le quotidien Hallandsposten sur son site internet.

«Ça sentait très mauvais», a-t-elle écrit dans sa plainte en demandant réparation pour attentat à la pudeur, délit passible d'un an de prison, selon le journal.

Après réflexion, les enquêteurs suédois ont convenu de refermer le dossier. «Il est impossible de prouver qu'il ait lâché un pet intentionnellement», a expliqué le porte-parole de la police locale, Kenneth Persson.

10 conseils santé pour une bonne digestion

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter