NOUVELLES

Une fausse cancéreuse est condamnée à une peine de 60 jours de prison

30/03/2016 10:48 EDT | Actualisé 30/03/2016 10:55 EDT
megaflopp via Getty Images
Friendly female doctor's hands holding patient's hand lying in bed for encouragement, empathy, cheering and support while medical examination. Trust and ethics concept. Bad news lessening and support

Une femme de Calgary qui prétendait souffrir d'un cancer pour soutirer des milliers de dollars à des amis et des collègues de travail a été reconnue coupable de fraude.

Lana Rovang a été condamnée à une peine d'emprisonnement de 60 jours qu'elle purgera pendant les week-ends.

Affirmant souffrir d'un cancer au stage 4 et de problèmes cardiaques, elle avait soutiré quelque 20 000 $ à des collègues d'une garderie et à d'autres personnes entre décembre 2012 et juin 2013. Elle leur présentait un faux bulletin de santé signé par un médecin.

Les 12 autres employés de la garderie avaient accepté de se raser la tête pour recueillir de l'argent pour Rovang.

Elle a été accusée en janvier 2014 au terme d'une longue enquête.

Rovang n'a pas commenté le verdict ou la sentence en quittant le tribunal.

Marc St-Germain, un des copropriétaires de la garderie, s'est dit satisfait du verdict. Il espère que son ancienne employée obtiendra de l'aide.

L'autre copropriétaire, Jennifer St-Germain, a dit que Rovang n'avait pas présenté des excuses.

"La communauté qu'elle a affectée n'est pas une grande entreprise, ce n'est pas un concessionnaire automobile. Ce sont des familles et des enfants. Elle a travaillé avec les enfants de ces gens. Elle avait gagné la confiance de ces familles et de ces enfants. Elle a enseigné a une génération d'enfants qu'il ne faut pas être charitable", a-t-elle déploré.

Ces stars qui ont été atteintes du cancer du sein

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter