POLITIQUE

Trudeau et Couillard rendent hommage à Jean Lapierre (VIDÉO)

30/03/2016 11:49 EDT | Actualisé 30/03/2016 11:49 EDT

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a encore une fois salué le talent de communicateur et d'analyste politique de Jean Lapierre, mercredi matin, au lendemain de son décès subit lors d'un écrasement d'avion aux Îles-de-la-Madeleine.

"Jean Lapierre avait son style à lui, sa façon d'être à lui, sa vie à lui, son passage politique à lui. Tout ça en faisait un personnage unique", a lancé le premier ministre, à Québec.

Dans ses chroniques et ses analyses, "il donnait le ton" aux sujets qui allaient dominer la journée, a-t-il estimé.

Le premier ministre du Québec a aussi noté qu'il n'a jamais senti de mesquinerie chez le commentateur, qui était apte à "prendre une distance par rapport à sa propre expérience politique".

Et il a fait remarquer que comme homme, Jean Lapierre était aussi "un homme jovial, un bon vivant".

De son côté, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a souligné que le décès de Jean Lapierre "laissera un grand vide dans le monde politique et médiatique, au Québec comme dans le reste du pays".

"J'ai eu le plaisir et la chance de côtoyer Jean à plusieurs reprises au cours des années passées. Le pays se souviendra de lui comme un homme politique doué, connu et aimé de tous. Nous garderons en mémoire l'engagement et le dévouement dont il a fait preuve tout au long de sa carrière", a-t-il dit.

Puis le premier ministre du pays s'est fait plus philosophe, dans le contexte où M. Lapierre est décédé en même temps que son épouse, deux de ses frères et sa soeur. "Ces moments difficiles nous rappellent à quel point la vie est précieuse. Nous nous devons de profiter de la vie et d'apprécier chaque jour qui s'offre à nous", a-t-il conclu.

À son tour, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, a donné une idée de l'importance qu'il accordait aux analyses politiques de Jean Lapierre à la radio de Cogeco: "je n'en ai pas raté une depuis que je suis en poste, même en vacances _ parce qu'elles sont sur Internet _ et le matin et le soir", a-t-il lancé.

Jean Lapierre "avait une influence sur l'opinion générale", a conclu le ministre de la Santé.

Le ministre des Transports, Jacques Daoust, a voulu faire ressortir un aspect moins connu des nombreux "contacts" qu'avait Jean Lapierre: "Je peux vous dire, pour avoir côtoyé le monde des affaires pendant 43 ans: c'était aussi le confident de grands présidents d'entreprises".

Le ministre des Finances, Carlos Leitao, l'a dépeint comme "quelqu'un qui était toujours respectueux; c'est un choc, c'est bouleversant".

La vice-première ministre, Lise Thériault, a dit croire que "M. Lapierre avait le don de nous faire réfléchir".

La ministre de l'Économie, Dominique Anglade, était encore secouée: "On a de la difficulté à penser qu'il ne soit plus avec nous aujourd'hui parce que son image est tellement vivante. On le sent très présent encore".

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques mots interdits à l'Assemblée nationale