NOUVELLES

Un prêtre aurait parié et perdu 500 000 $ amassés pour des réfugiés

28/03/2016 05:50 EDT | Actualisé 28/03/2016 05:56 EDT
ICI RADIO-CANADA/LOUIS-PHILIPPE LEBLANC

Le curé d'une église catholique à London aurait parié et perdu plus de 500 000 $, de l'argent amassé pour des réfugiés syriens. La police de London enquête après avoir reçu une plainte du diocèse de Hamilton.

Le père Amer Saka de l'église catholique chaldéenne St-Joseph de London aurait pris des sommes importantes qui avaient été amassées pour parrainer des réfugiés syriens dans la région. L'évêque chaldéen de Toronto, Emanuel Shaleta, l'a appris lors d'un entretien téléphonique avec le curé le 23 février.

Il m'a appelé et m'a dit : "J'ai pris l'argent que ces gens ont donné pour leurs proches et je n'ai plus cet argent ".

Emanuel Shaleta, évêque de l'église chaldéenne de Toronto

Amer Saka a alors été suspendu, puis a suivi un traitement de quelques jours dans un centre spécialisé de Toronto pour les prêtres qui souffrent, entre autres, de dépendances ou de dépression, selon l'évêque Shaleta.

Ce dernier dit avoir contacté les paroissiens, qui sont pour la plupart des immigrants du nord de l'Irak et qui ne se doutaient de rien. Ils étaient tous surpris et déçus, affirme-t-il.

Selon l'évêque, le diocèse de Hamilton prendra en charge le parrainage des réfugiés.

La police enquête

La police de London affirme avoir lancé son enquête après avoir reçu une plainte de l'évêque le 24 février. La porte-parole de la police de London, Melissa Duncan, affirme que ce genre d'enquête peut prendre du temps, puisque les enquêteurs doivent retracer de nombreux documents bancaires, notamment. Elle précise qu'aucune accusation n'a été portée pour le moment.

Selon le reportage de Philippe de Montigny

Great Things Canadians Have Done So Far For Syrian Refugees


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter