NOUVELLES

Les États-Unis ont tué Abdel Rahmane al-Qadouli, numéro deux de l'EI

25/03/2016 10:25 EDT | Actualisé 25/03/2016 10:25 EDT

Les États-Unis ont tué Abdel Rahmane al-Qadouli, qu'ils considèrent comme le numéro 2 du groupe Etat islamique (EI), selon la chaîne de télévision NBC vendredi.

La mort d'al-Qadouli dans une opération américaine en Syrie doit être confirmée par le secrétaire à la Défense Ashton Carter et le chef d'état-major interarmées, le général Joe Dunford, lors d'une conférence de presse vendredi dans la matinée au Pentagone.

Le site d'informations Daily Beast a également rapporté la mort d'al-Qadouli, qui selon lui était sur la liste des successeurs potentiels au chef de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi.

Le département américain de la Justice avait offert jusqu'à 7 millions de dollars pour des informations conduisant à cet homme.

Cela fait de lui le plus haut responsable du groupe après Baghdadi qui, lui, « vaut » lui 10 millions de dollars.

La structure de commandement de l'EI demeure secrète et ne figurent sur la liste des États-Unis que quelques autres responsables.

Le chef djihadiste est le second haut responsable de cette liste à être éliminé en moins d'un mois. Les États-Unis ont annoncé récemment la mort le 4 mars d'un autre haut responsable de l'EI figurant sur cette liste, « Omar le Tchétchène ».

Ce dernier, l'un des plus hauts responsables militaires de l'EI, a été tué dans un bombardement américain alors qu'il se trouvait dans la zone de Chaddadé, que les djihadistes ont perdu au profit des Forces démocratiques syriennes, un groupe allié des États-Unis.

Qu'est-ce que Daech?

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter