NOUVELLES

Rien d'impossible pour une meneuse de claque unijambiste de Sherbrooke

20/03/2016 03:42 EDT | Actualisé 20/03/2016 03:42 EDT
Radio-Canada.ca

Les prouesses de meneuse de claque sont déjà difficiles à effectuer. Imaginez réaliser ces exploits avec une seule jambe! C'est le défi que s'est lancé Adèle Békale, une adolescente de Sherbrooke. La jeune fille de 13 ans s'est fait amputer une jambe à sa naissance, mais cela ne l'empêche pas de réaliser ses rêves.

Un reportage de Kim Vermette

Adèle Békale est remplie de talents. Elle est inscrite en concentration musique à l'école Mitchell-Montcalm, et fait partie de l'équipe de meneuses de claque des Cavaliers.

Comme le reste de l'équipe, elle fait la roue, tourbillonne et encourage à pleine voix. Une seule chose la différencie de ses coéquipières : sa prothèse.

« Quand je suis née, il me manquait un os. Donc, on a dû m'amputer pour que je puisse marcher normalement, comme les autres », explique-t-elle.

Mais équipée de cette prothèse, peu de choses l'arrêtent. Dès son arrivée au secondaire, elle s'est passionnée pour la gymnastique. Devant ses prouesses, ses amies l'ont persuadée de participer aux auditions de l'équipe de meneuses de claque.

« Je suis capable de presque tout faire, faut juste que j'essaie de bien les faire. Au début, je ne pouvais pas faire tous les mouvements, mais ils les ont changés pour que je sois capable de les faire. »

— Adèle Békale

L'entraîneur de l'équipe, Carl Thibodeau, avoue avoir été surpris par la détermination de la jeune athlète.

« On se demandait justement si elle serait capable de suivre le groupe. C'est une qui se démène le plus, et qui se démarque plus que les autres », affirme-t-il.

Une inspiration pour plusieurs

De nombreuses personnes ont eu l'occasion de la voir évoluer sur le tapis lors des Championnats régionaux du Réseau du sport étudiant du Québec. Son aisance a impressionné.


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les Jeux paralympiques de Sotchi