Huffpost Canada Quebec qc

Un autre rassemblement de Donald Trump a été perturbé au Missouri

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Des centaines de policiers, d'agents des services secrets et de gardiens de sécurité privés encerclaient samedi soir le lieu d'un rassemblement du controversé candidat républicain Donald Trump, au Missouri, mais cela n'aura pas évité de nouvelles perturbations lors de l'événement.

Seulement quelques minutes après le début de son discours à Kansas City, plus d'une douzaine de manifestants ont été expulsés de la salle. Les militants semblaient être dispersés partout dans les gradins, et même le milliardaire semblait surpris du nombre de contestataires.

M. Trump a été interrompu plusieurs minutes, mais il n'a pas cessé de parler pour autant. Il a ridiculisé les manifestants, les traitant de "petites voix faibles" et les encourageant à "retourner à leur maman".

Il a répété aux gardiens de "sortir" les manifestants, leur demandant toutefois de ne pas les blesser. "J'ai tout mon temps. Nous ne sommes pas pressés", a-t-il souligné.

Donald Trump a rapidement montré du doigt les partisans du candidat démocrate Bernie Sanders pour les perturbations _ des allégations qui ne sont pas prouvées.

"Il n'y a rien de plus intéressant qu'un rassemblement de Trump", a-t-il raillé.

M. Trump se montre frondeur avec ses détracteurs depuis des mois, mais les débordements à ses événements de campagne sont relativement récents. Depuis environ deux semaines, le magnat de l'immobilier est souvent incapable de poursuivre ses discours sans interruption et la sécurité a été renforcée alors que des affrontements éclatent régulièrement entre les partisans de M. Trump et des manifestants.

Vendredi soir, des groupes d'étudiants de Chicago avaient empêché le candidat de monter sur scène. En matinée, son rassemblement de St.Louis avait été interrompu plusieurs fois par des manifestants et selon les policiers, 31 personnes ont été arrêtées pour avoir troublé l'ordre public.

Samedi matin, près de Dayton, en Ohio, un manifestant a tenté d'approcher M.Trump, qui a été rapidement entouré d'agents des services secrets.

"Mes partisans ne sont pas violents (...) Mes partisans ne veulent qu'une chose: faire de nouveau des États-Unis un grand pays. C'est tout ce qu'ils veulent faire", a-t-il soutenu à Cleveland, samedi.

Les opposants tant républicains que démocrates se sont dits troublés par ces dernières nouvelles.

"Franchement, je suis un peu choqué que nous soyons rendus là. Je suis choqué. Nous ne pouvons pas créer dans ce pays un environnement toxique", a déploré le gouverneur de l'Ohio et candidat républicain John Kasich.

De passage au Missouri, la candidate démocrate Hillary Clinton a dénoncé la rhétorique du meneur de la course républicaine Donald Trump, estimant que le soulèvement survenu vendredi était "profondément dérangeant".

Mme Clinton a appelé les électeurs à s'élever contre cette "vague d'intimidation et de fanatisme". "Si vous jouez avec des allumettes, vous allez allumer un feu que vous ne pouvez pas contrôler", a-t-elle prévenu.

Close
Donald Trump annule son rassemblement
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter