NOUVELLES

Les Forces canadiennes soulignent la fin des frappes aériennes contre l'ÉI

05/03/2016 08:22 EST | Actualisé 05/03/2016 08:23 EST
ASSOCIATED PRESS
FILE - In this June 16, 2014 file photo, demonstrators chant pro-Islamic State group, slogans as they carry the group's flags in front of the provincial government headquarters in Mosul, 225 miles (360 kilometers) northwest of Baghdad. The mass beheadings of Egyptian Christians by militants in Libya linked to the Islamic State group have thrown a spotlight on the threat the extremists pose beyond their heartland in Syria and Iraq, where they have established a self-declared proto-state. Militants in several countries have pledged allegiance to IS leader Abu Bakr al-Baghdadi. (AP Photo, File)

OTTAWA _ Les Forces armées canadiennes ont organisé un rassemblement au Koweït, samedi, pour souligner la transition de la force opérationnelle aérienne qui lutte contre le groupe armé État islamique en Irak et en Syrie.

L'événement, présidé par le commandant de l'Aviation royale canadienne, le lieutenant-général Michael Hood, visait à souligner officiellement la contribution des militaires canadiens à la coalition internationale.

Les CF-18 Hornet canadiens ont cessé de mener des frappes aériennes le 15 février, conformément à l'engagement pris par le gouvernement de Justin Trudeau. Les avions de combat quitteront graduellement la région au cours des prochaines semaines.

Selon les nouveaux termes de la contribution canadienne à la mission, le Canada maintiendra en activité un avion de ravitaillement et deux appareils de surveillance pour aider la coalition dirigée par les États-Unis à poursuivre les bombardements contre le groupe extrémiste.

Le gouvernement Trudeau a aussi annoncé qu'il triplerait le nombre de conseillers militaires canadiens qui donnent de la formation aux combattants kurdes dans le nord de l'Irak.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Qu'est-ce que Daech?