BIEN-ÊTRE

Dolce & Gabbana lance une sandale «esclave»

04/03/2016 09:40 EST | Actualisé 04/03/2016 09:43 EST
Dolce And Gabbana

Au moment où nous pensions que Dolce & Gabbana avait mis de côté ses incompréhensions culturelles (rappelez-vous l'incident sur les enfants nés via fécondation in vitro et les couples de même sexe), ils se mettent une fois de plus les pieds dans les plats.

Leur dernier faux pas? La «Slave Sandal» ou «Sandale esclave».

dg slave sandal

La «Slave Sandal» fait partie de la collection printemps 2016 «A Declaration of Love to Italy» et est offerte pour 2395$ sur le site de Dolce & Gabbana.

Quoi?


Dolce & Gabbana a lancé une sandale esclave. Vraiment? Dolce? VRAIMENT?


Je ne peux pas croire que ça va être une tendance cette année. Je vois déjà des styles similaires à ceci.

Je ne peux pas croire qu'elle s'appelle une sandale esclave????? Lol.

D'autres détaillants, comme Saks Fifth Avenue et Moda Operandi ont choisi de ne pas utiliser le terme et d'aller avec une description plus juste de la chaussure.

Saks l'appelle la «Sandale en cuir à pompons», alors que Moda Operandi a opté pour «Sandale à lacets à pompons».

Avec toute la mauvaise presse, Domenico Dolce et Stefano Gabbana ont été rapides à changer le nom de la sandale pour «Sandale plate décorative en cuir de Napa avec des pompons».

dg slave sandal

Comme l'a décrit Footwear News, une «sandale esclave» est une «description pour un type de sandale particulier qu'on n'utilise plus au profit du terme sandale gladiateur». Quelle maladresse!

Les polémiques mode les plus marquantes

» Abonnez-vous à l'infolettre quotidienne du HuffPost Québec Style

Abonnez-vous à HuffPost Québec Style sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Style sur Twitter