VIDÉO

La famille Shafia veut un nouveau procès (VIDÉO)

03/03/2016 08:48 EST | Actualisé 03/03/2016 08:48 EST

Quatre ans après avoir été reconnus coupables d'avoir assassiné quatre membres de leur famille, Mohammad Shafia, son épouse, Tooba Yahya, et leur fils Hamed s'adressent à un tribunal dans l'espoir d'obtenir un nouveau procès.

Un avocat mandaté par la famille, John Rosen, se présentera jeudi devant la Cour d'appel de l'Ontario, à Toronto, pour présenter deux arguments distincts à l'appui de cette requête.

Il plaidera notamment que le témoignage d'une experte appelée à la barre par la Couronne pour parler des crimes d'honneur, Shahzrad Mojad, a été préjudiciable pour le jury.

Son témoignage, arguera-t-il, a pu inciter le jury «à conclure de manière inappropriée» que les trois accusés avaient une prédisposition à tuer des membres de leur famille «en raison de leur héritage culturel».

Me Rosen doit également présenter de nouvelles informations prouvant, selon lui, que Hamed Shafia avait 17 ans, et non 18, au moment où il a été arrêté en 2009, et qu'il n'aurait donc pas dû être jugé comme un adulte.

Lors du procès, la Couronne a démontré que Mohammed Shafia avait tué ses filles de 13, 17 et 19 ans et sa première épouse pour l'honneur de leur famille, parce que les deux filles plus âgées avaient entamé une relation amoureuse hors mariage. Un geste qui était contraire aux traditions claniques et familiales, selon les procureurs.

Rona Amir Mohammad a quant à elle été assassinée parce qu'elle souhaitait le divorce et les encourageait à s'émanciper en Occident. Les Shafia avaient immigré deux ans plus tôt à Montréal.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Le verdict Shafia en photos