NOUVELLES

Le FRAPRU défend le logement social au siège de Bombardier (VIDÉO)

02/03/2016 04:04 EST | Actualisé 02/03/2016 09:16 EST

Plusieurs dizaines de membres du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) ont envahi mercredi matin le hall d'entrée du siège social de Bombardier pour dénoncer les compressions budgétaires de Québec dans le programme AccèsLogis et réclamer une augmentation des subventions.

À deux semaines du dépôt du budget, le FRAPRU, regroupement national qui milite pour le droit au logement, a décidé d'augmenter la pression sur Philippe Couillard. Les membres réunis ce matin reprochent au premier ministre d'avoir investi 1,3 milliard de dollars pour compléter le développement des avions de la C Series et leur commercialisation, une somme qui aurait pu être investie dans AccèsLogis.

« Si le gouvernement Couillard est capable d'investir 1,3 milliard de dollars dans une compagnie qui annonce simultanément la perte de 2400 emplois, pourquoi ne pourrait-il pas poursuivre et augmenter le financement du logement social? »

— François Saillant, coordonnateur du FRAPRU

En mars 2015, le ministre des Finances, Carlos Leitão, a réduit de moitié les subventions qu'il accorde à AccèsLogis, un programme d'aide financière qui contribue à la réalisation de logements sociaux pour les ménages à revenu faible ou modeste.

Des 3000 logements promis dans le dernier budget, seulement 1500 ont été réalisés. Les réductions budgétaires portent à croire que l'avenir du programme se jouera dans le budget du 17 mars.

Le FRAPRU refuse toutefois cette éventualité. « On veut s'assurer non seulement qu'il va y avoir le maintien des subventions, mais aussi l'augmentation », a réclamé M. Saillant. AccèsLogis contribue à la lutte contre la pauvreté et entraîne des économies significatives en santé et en services sociaux, a-t-il fait valoir.

Plus que des retombées sociales, AccèsLogis représente des retombées économiques majeures, selon le FRAPRU.

« Chaque 1,00 $ investi dans AccèsLogis génère 2,22 $ d'activités économiques. Il est créateur d'emplois, notamment dans les secteurs de la construction et de l'industrie manufacturière. Le gouvernement peut-il en dire autant de ses cadeaux à Bombardier? »

— François Saillant

Selon les statistiques officielles, 270 000 ménages locataires québécois ont des besoins pressants de logement, dont 168 000 dans la seule région métropolitaine de Montréal, a rappelé M. Saillant.

Arrivés à 10 h, les membres du FRAPRU se sont fait expulser 45 minutes plus tard par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), après avoir bloqué l'accès aux ascenseurs et scandé des slogans dans le hall d'entrée.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Where Are House Prices Rising And Falling?