NOUVELLES

«Si Trump gagne...»: l'engouement pour le Cap-Breton se poursuit de plus belle

28/02/2016 04:07 EST | Actualisé 28/02/2016 04:07 EST

Le bureau touriste Destination Cap-Breton a embauché trois employés additionnels pour répondre aux nombreuses demandes d'information qu'il reçoit depuis la publication du site internet « Si Trump gagne, déménagez au Cap-Breton ».

Un texte de Paul Légère

Le bureau a retenu les services d'employés qui ne travaillent habituellement pour lui que durant l'été. Ces jours-ci, ils travaillent même le week-end parce que le bureau est inondé de demandes d'information.

Le site internet en question a été créé par Rob Calabrese, un résident du Cap-Breton. Il voulait faire une blague en invitant à s'établir au Cap-Breton les Américains qui seraient déçus advenant l'élection de Donald Trump à la présidence.

M. Calabrese croyait que l'intérêt suscité par son site ne durerait qu'un ou deux jours, mais deux semaines plus tard il attire toujours l'attention. Plus de 750 000 visiteurs uniques l'ont consulté jusqu'à présent.

Certaines personnes sérieuses posent aussi des questions sur l'immigration au Canada, selon l'avocat Damien Barry, du cabinet Sampson McPhee, à Sydney. Il est lui-même un immigrant d'Irlande. Il a offert à M. Calabrese de s'occuper des demandes d'informations qu'il reçoit. « Il n'y a pas deux demandes semblables », dit-il.

M. Barry a publié sur YouTube une vidéo dans laquelle il explique aux immigrants potentiels la marche à suivre. Il dit par exemple qu'il peut être préférable de s'établir dans la région muni d'un permis de travail ou d'étude, et de demander ensuite le statut de résident permanent.

Les agents d'immeubles disent quant à eux qu'ils reçoivent des demandes d'information quant au prix des propriétés sur l'île.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter