NOUVELLES

Iran: Rafsandjani et Rohani élus à l'Assemblée des experts

27/02/2016 01:30 EST | Actualisé 27/02/2016 02:51 EST
ASSOCIATED PRESS
Iranian voters fill out their ballots during the parliamentary and Experts Assembly elections in a polling station in central Tehran, Iran, Friday, Feb. 26, 2016. Iranians were voting on Friday in parliamentary elections, the country's first since its landmark nuclear deal with world powers last summer. At the same time as parliamentary elections, Iranians are also voting for the Assembly of Experts, a clerical body empowered to choose or dismiss the country's supreme leader. (AP Photo/Vahid Salemi)

Le président modéré iranien Hassan Rohani et son allié l'ex-président Akbar Hachemi Rafsandjani ont été élus à Téhéran à l'Assemblée des experts, qui nomme le guide suprême, selon des résultats définitifs publiés samedi soir par les médias iraniens.

Sur les 88 sièges de l'Assemblée des experts, 16 sont réservés à des élus de Téhéran.

Autre fait significatif, deux religieux conservateurs importants, l'ayatollah Ahmad Janati, chef du Conseil des gardiens de la constitution, et l'ayatollah Mohammad Yazdi, chef de l'Assemblée des experts, ont également été élus. En revanche, l'ayatollah Mohammad-Taghi Mesbah Yazdi, un important religieux de Qom, ne l'a pas été.

MM. Janati et Yazdi arrivent respectivement en 11ème et 15ème position.

MM. Jenati, Yazdi et Mesbah Yazdi ont toujours adopté des positions hostiles aux réformateurs qui avaient fait campagne pour les éliminer. 

Parmi les dix candidats arrivés en tête, sept religieux étaient soutenus à la fois par les conservateurs et les réformateurs.

Selon le ministère de l'Intérieur, sur les 8,5 millions d'électeurs de la province de Téhéran, 3,9 millions ont participé au scrutin qui était couplé à des élections législatives, soit une participation d'environ 45%. A Téhéran même, la participation a été de 42%.

Sur l'ensemble du pays, environ 60% des électeurs ont voté à ce double scrutin.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter