POLITIQUE

Une décennie au pouvoir n'est pas « une promenade à Disneyland », dit Steven Blaney

18/02/2016 05:02 EST | Actualisé 18/02/2016 05:03 EST

OTTAWA – Un ancien ministre conservateur rejette les doléances de trois de ses collègues à propos du règne de Stephen Harper.

En entrevue avec Radio-Canada, Christian Paradis, Chris Alexander et Tony Clement ont fait part de certaines insatisfactions à l’égard de l’ancien gouvernement.

Mais selon Steven Blaney, ministre sortant de la Sécurité publique, la vie parlementaire pour un parti au pouvoir n’est pas un long fleuve tranquille.

« Est-ce que ça a été exigeant? Absolument. Mais, vous savez, l’exercice du pouvoir, ce n’est pas une promenade à Disneyland », ironise-t-il.

blaney mickey

À son avis, le gouvernement de Stephen Harper se mérite une note « AAA+1 » pour sa gestion de l’économie dans les dix dernières années.

« Ce que je peux dire, à titre d’ancien ministre conservateur, c’est qu’on a laissé l’économie avec un surplus d’un milliard. Les résultats parlent plus fort que les mots », a indiqué Blaney, en entrevue avec le Huffington Post Québec.

Christian Paradis a décidé de ne pas solliciter un autre mandat en 2015. Il a reconnu qu’il aurait dû se « battre et insister » pour avoir plus de temps avec son premier ministre, dont le bureau avait « beaucoup, beaucoup, beaucoup de pouvoir ».

L’ancien ministre a confié à Radio-Canada qu’il n’était pas d’accord avec la nomination du juge Marc Nadon à la Cour suprême, mais qu’une discipline était nécessaire au sein des conservateurs.

Chris Alexander a été battu aux dernières élections, après un passage tumultueux à l’Immigration en pleine crise des réfugiés syriens. Il affirme s’être battu en coulisses pour accueillir plus de réfugiés, plus rapidement. Le débat sur le niqab l’aurait aussi rendu très mal à l’aise.

Tony Clement, un prétendant dans la course à la direction du Parti conservateur, s’est fait très critique à propos des politiques du gouvernement Harper.

À son avis, les conservateurs ont échoué dans la lutte contre la pauvreté et il trouve « ridicule » que son parti n’ait pas de politique pour aider les plus démunis.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Parti conservateur: qui sont les candidats?