DIVERTISSEMENT

La programmation bigarrée du Musée d'art contemporain de Montréal (PHOTOS)

06/02/2016 09:15 EST | Actualisé 06/02/2016 09:22 EST
MAC

Cinq expositions réunissant six grands noms constitueront la nouvelle programmation du Musée d’art contemporain de Montréal (MAC). Le directeur et conservateur en chef de l’institution, John Zeppetelli, en a divulgué les grandes lignes mercredi dernier devant la presse en la résumant par trois mots: ironie, humour et piquant.

Du 11 février au 22 mai, l’exposition Ragnar Kjartansson inaugurera l’année avec la présentation d’un corpus de trois œuvres majeures (A Lot of Sorrow, The Visitors et World Light) de l’artiste né à Reykjavik en 1976, considéré aujourd’hui comme l'une des figures incontournables de la scène contemporaine islandaise.

Du théâtre à la musique, en passant par la sculpture et les arts visuels, les pièces démêlent les mythes de la culture contemporaine. Elles sont composées de performances alliant mysticisme et parodie.

En marge de cette première expo d’envergure au Canada sur le travail de l’artiste islandais, le musée offrira à la Place des arts Les sonorités explosives de la divinité, une performance théâtrale jamais vue en Amérique du Nord constituée d’une succession de toile peinte à la main par Kjartansson et d’une musique signée par le claviériste Kjartan Sveinsson.

Sans comédien sur scène, cet opéra pictural de cinquante minutes est un hommage à la scénographie du théâtre traditionnel. Elle s’inscrit dans une suite de créations inspirées du classique littéraire «Lumière du monde» de l’écrivain Halldór Laxness.

Le retour de Biennale

L’artiste conceptuel britannique, Ryan Gander aura droit à son exposition Make every show like it’s your last à partir du 3 mars prochain. créateur prolifique, ce touche-à-tout de 39 ans s’intéresse aux énigmes du langage mêlant ésotérisme et quotidien dans des jeux de piste savamment orchestrés. Le public aura d’ailleurs l’opportunité de voir une de ses œuvres phares, «Imagineering», récemment acquise par le musée.

Edmun Alleyn, Québécois d’origine anglo-irlandaise, investira les lieux du 19 mai au 25 septembre avec l’exposition Dans mon atelier, je suis plusieurs. Mettant en valeur plus d’une soixantaine d’œuvres – peintures, dessins, films et productions technologiques –, la première rétrospective depuis le décès de l’artiste en 2004 se concentrera sur les travaux créés de la fin des années 1950 jusqu’au milieu des années 2000.

Au tour de Liz Magor, connue pour ses engagements féministes, à avoir droit à un survol de son travail du 23 juin au 5 septembre. L’exposition sera dédiée à ses sculptures et à ses installations (73 œuvres au total) des quarante dernières années, soit de 1975 à nos jours.

Enfin, l’installation vidéo Priority Innfield de Lizzie Fitch et Ryan Trecartin sera l’occasion de révéler l’art dit post-internet. Depuis plus de cinq ans, le duo américain développe des formes nouvelles d’expressions artistiques à travers des vidéos, des installations et des sculptures dans lesquels la culture consumériste et les relations intergénérationnelles sont grossies jusqu’à l’absurde.

Rappelons que la nouvelle édition de la Biennale de Montréal se tiendra du 19 octobre 2016 au 15 janvier 2017. L’événement multidisciplinaire aura pour thème «Le Grand Balcon». Il réunira des œuvres récentes ou inédites d’une cinquantaine d’artistes québécois et internationaux autour d’une réflexion sur l’hédonisme.

macm.org

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La programmation du MAC en 2016 en PHOTOS