NOUVELLES

Sur Twitter, Donald Trump a peut-être trouvé son égal en le prince Alwaleed bin Talal

29/01/2016 03:30 EST | Actualisé 03/02/2016 06:10 EST

Un prince saoudien a décidé de jouer le même jeu que Donald Trump sur Twitter, et il pourrait bien causer du dommage au candidat républicain avec ses allégations.

Le prince Alwaleed bin Talal a déclaré sur le réseau social qu'il a sorti Trump de problèmes financiers à deux reprises — et que ce dernier aura peut-être besoin de lui une troisième fois bientôt.

C'est l'homme d'affaires devenu politicien qui s'est lui-même attiré les foudres du riche héritier en retweetant un montage Photoshop de piètre qualité montrant bin Talal, sa femme et la présentatrice de Fox News Megyn Kelly côte à côte.

 


Selon l'image partagée par Trump, bin Talal serait le copropriétaire de Fox News. Le montage et le texte laissent supposer que le prince a une grande influence sur le contenu éditorial et sur Kelly, une des vedettes de la station.


La réponse de bin Talal : «Trump, vous basez vos déclarations sur des images photoshoppées? Je vous ai sorti du trou deux fois; le temps d'une troisième prise, peut-être?»

Le tweet présente des liens vers des nouvelles datant des années 1990 qui indiquent que bin Talal aurait acheté le yacht de «The Donald» en 1991, qui avait été remis aux créanciers alors que ce dernier avait 900 millions $ US de dettes, selon BuzzFeed.

Bin Talal aurait aussi fait partie d'un groupe d'investisseurs ayant acheté le Plaza Hotel de Trump en 1995. Selon l'entente, bin Talal a aussi payé une partie de la dette de Trump. Selon le New York Times, à l'époque, il s'agissait «d'une défaite pour le promoteur immobilier».

Bin Talal est effectivement relié à Fox News, mais le lien sous-entendu par le tweet de Trump est plus ténu qu'on pourrait le penser. Le Saoudien possède environ 1% de News Corp, selon CNN.

Il y a un mois, bin Talal et Trump s'étaient aussi obstinés sur Twitter lorsque le candidat avait déclaré qu'il interdirait l'accès au pays aux musulmans s'il était élu président.

Cet article initialement publié sur le HuffPost États-Unis a été traduit de l'anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

  • Cover
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 1
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 2
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 3
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 4
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 5
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 6
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 7
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 8
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 9
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 10
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 11
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 12
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>
  • 13
    <a href="https://www.facebook.com/guylarsenfilms">Guy Larsen</a>