NOUVELLES

Une 4e défaite de suite pour le Canadien

17/01/2016 10:10 EST | Actualisé 18/01/2016 07:53 EST
ASSOCIATED PRESS
Montreal Canadiens goalie Ben Scrivens, left, saves a shot by Chicago Blackhawks right wing Marian Hossa during the first period of an NHL hockey game Sunday, Jan. 17, 2016, in Chicago. (AP Photo/Nam Y. Huh)

CHICAGO - Le Canadien avait un gros défi devant lui avec des visites dans le Midwest américain et il n'aura pas été capable de faire tourner le vent.

Jonathan Toews a inscrit deux buts, Patrick Kane a aussi touché la cible et les gros canons des Blackhawks de Chicago ont eu le meilleur sur ceux du Tricolore, qui s'est incliné 5-2, dimanche.

Comme la veille à St. Louis dans un revers de 4-3 en prolongation contre les Blues, le Canadien a concédé un but en début de rencontre et a été victime d'une réplique rapide. Il a donc encaissé un quatrième revers de suite et a chuté à 4-15-1 depuis le début de sa glissade, tôt en décembre.

"Le match de ce soir en était un difficile à jouer, a dit l'entraîneur-chef Michel Therrien, qui a apprécié le travail de sa troupe. Quand tu regardes la fin de semaine, jeudi on a eu un bon match à Montréal (dans une défaite de 2-1 face aux Blackhawks) et hier (samedi) on a eu un excellent match.

"Quand je vois un gars comme (Brendan) Gallagher rentrer au banc complètement vidé après 30 secondes, ça démontre qu'il y a eu beaucoup d'efforts et d'émotions dans les derniers matchs.

"Je ne pense pas qu'on est à court de solutions. On fait beaucoup de bonnes choses."

Lars Eller et Max Pacioretty ont contribué offensivement pour le Canadien (23-19-4) et Ben Scrivens a stoppé 28 rondelles à son troisième départ dans l'uniforme bleu, blanc et rouge.

Richard Panik et Marian Hossa ont été les autres buteurs des Blackhawks (31-13-4), qui ont égalé un record d'équipe en gagnant un 11e match d'affilée. Hossa a aussi récolté deux aides et Corey Crawford a effectué 27 arrêts.

Le Canadien sera de retour devant ses partisans mardi, quand il accueillera les Bruins de Boston.

Scénario familier

Le Canadien s'est rapidement retrouvé en arrière au pointage. Panik a battu Scrivens après 2:40 de jeu quand il a décoché un bon tir sur réception après une passe transversale d'Erik Gustafsson.

Le Tricolore n'a pas trop attendu avant de répliquer. Crawford a stoppé le tir initial de Jeff Petry, mais Eller a glissé le retour entre les jambes du gardien à 6:16.

Le match a été animé et les deux équipes ont accumulé les occasions de marquer.

Paul Byron a été frustré en échappée en infériorité numérique en deuxième période, et Scrivens a joué le même tour à Patrick Kane à bout portant.

Les Blackhawks ont finalement brisé l'égalité à 13:38 du deuxième vingt en avantage numérique. Toews a complété un jeu décousu, mais les reprises ont démontré qu'il y avait eu hors-jeu lors de l'entrée de zone. Le Canadien n'a toutefois pas contesté le but et Therrien a indiqué après le match que l'information ne s'était pas rendue à lui

à temps pour qu'il demande la reprise vidéo.

Les arbitres ont encore joué un mauvais tour au Canadien en fin de période et les Blackhawks en ont profité pour creuser l'écart à 18:39. Hossa a semblé dégager illégalement la rondelle dans le territoire des visiteurs, mais le juge de ligne a déclaré qu'Andrew Shaw était suffisamment près de Jeff Petry pour annuler le dégagement refusé. Toews a pu récupérer la rondelle derrière le filet et revenir devant pour battre Scrivens.

"C'est sûr qu'on aurait été en meilleure position pour la troisième période", a noté Therrien quand on l'a questionné sur les deux décisions des arbitres qui ont joué contre son équipe.

Le Canadien a redonné signe de vie à 10:22 du dernier tiers quand Pacioretty a marqué en avantage numérique, mais comme ça arrive trop souvent ces temps-ci, les Blackhawks ont répliqué dans le temps de le dire, quand Kane a restauré l'avance de deux buts des siens 71 secondes plus tard avec son 29e de la campagne.

Hossa a complété la marque dans un filet désert en fin de rencontre.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter