NOUVELLES

Attentats de jeudi en Indonésie: c'est un Lavallois qui a été tué (VIDÉO)

16/01/2016 07:35 EST | Actualisé 17/01/2016 09:28 EST

MONTRÉAL - C'est un Québécois résidant à Laval qui a été tué dans les attentats terroristes perpétrés jeudi à Jakarta, en Indonésie.

Tahar Amer-Ouali, âgé de 70 ans, était un pionnier dans le domaine de l'audioprothèse, rapporte samedi le quotidien La Presse. Il dirigeait une clinique dans la capitale indonésienne depuis quelques années.

M. Amer-Ouali, d'origine algérienne, était père de cinq enfants. Il partageait son temps entre Jakarta et Laval.

Les attentats de jeudi, revendiqués par l'État islamique, ont fait 7 morts, dont cinq terroristes.

La police indonésienne a arrêté 12 suspects en lien avec les explosions de Djakarta.

Cinq hommes ont attaqué jeudi un café Starbucks et un poste de police avec des bombes artisanales, des armes et des vestes explosives.

Il s'agissait du premier attentat militant majeur en Indonésie depuis 2009. La police a affirmé que les assaillants appartenaient à Bahrun Naim, un groupe qui combat aux côtés de l'organisation armée État islamique (ÉI) en Syrie.

Les arrestations ont été effectuées à Java et à Kalimantan, a indiqué le chef de la police nationale, Badrodin Haiti, ajoutant que les assaillants avaient reçu de l'argent de l'ÉI transféré par le biais des services de Western Union.

Par ailleurs, tentant de réprimer le radicalisme islamique en ligne, les autorités disent avoir bloqué plus d'une dizaine de sites Web exprimant un appui aux attaques de jeudi. Le ministère des Communications a encouragé la population indonésienne à signaler les sites militants et profils suspects sur les médias sociaux.

Au cours des dernières années, les forces antiterroristes indonésiennes sont parvenues à éradiquer le groupe extrémiste Jemaah Islamiyah, responsable de plusieurs attaques, dont les explosions de 2002 à Bali, qui ont fait 202 morts. Ils étaient aussi derrière les attentats de deux hôtels à Djakarta en 2009 qui ont tué sept personnes. Selon des experts, les sympathisants de l'ÉI en Indonésie sont nés des cendres de Jemaah Islamiyah.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Le groupe armé «État islamique» en dix dates