DIVERTISSEMENT

Mois Multi 2016: Ré-enchanter le monde (PHOTOS)

15/01/2016 02:24 EST | Actualisé 15/01/2016 02:24 EST
Ulysse Del Drago

Pour ses trois prochaines éditions – incluant celle qui sera lancée dans deux semaines – le Mois Multi fait le pari de l’enchantement et mise sur la contemplation et le ressenti.

Un mois durant, du 3 au 27 février, les installations immersives, expériences interactives et performances de cette 17e édition poursuivront tous le même but: ré-enchanter le monde. Une vision, plutôt qu’une thématique unique, qui donne le ton pour les trois années à venir.

Tant sur le plan politique que social, la morosité et l’individualisme prennent du terrain au profit des espaces communs, explique la nouvelle commissaire du festival, Ariane Plante. À ce désenchantement, cette dernière oppose les arts multidisciplinaires et numériques, dont le « côté humain, la sensibilité, le ressenti » offrent des « pistes de solution à ce cynisme ».

D’où l’attention particulière que les installations et performances accorderont au monde, à la lenteur, au ressenti. « Ça donne une programmation pleine de paysages, de migrations, de regards sur la fragilité », bref, « une programmation qui appelle à la contemplation et à l’observation », soutient Mme Plante.

Mois Multi 2016


Keith Kouna à l’honneur

La programmation de la cuvée 2016 fait la part belle à l’auteur-compositeur-interprète. Son Voyage d’Hiver, dont les éclairages se sont mérités un Félix en 2015, sera offert en guise de prélude les 29 et 30 janvier à la salle Multi de Méduse.

Même équipe, mêmes musiciens, même scénographie, assure l’artiste. Si ce n’est quelques arrangements – « un peu plus d’électrique dans l’ensemble » –, c’est sensiblement la même interprétation du Winterreise de Schubert. Et le même univers, avec son « frigo magique, maléfique, schizophrène, alcoolique et funeste », ajoute le musicien.

Après le 30 janvier, Kouna restera dans les parages du Mois Multi. Les Productions Recto-Verso, qui chapeautent l’évènement, lui ont offert une résidence où il pourra s’inspirer des œuvres exposées. À la suite de quoi il offrira une performance inédite à la salle Multi de Méduse le 20 février.

Aperçu de la programmation

En début de festival, Mykalle Bielinski présentera en primeur le concert immersif Gloria. Dans sa plus récente œuvre, celle qui a signé la musique de 1984 (Le Trident) et Le Monde sera meilleur (Périscope) mêle prestations vocales et projections vidéos. Une « éloge du sacré et du plus grand que soi », décrit Ariane Plante. Le 3 février 20h et le 4 février 19h30 et 21 à la Salle Multi de Méduse.

Le collectif L’eau du Bain recrée une cabane de pêche en plein cœur du parc Saint-Roch avec Le son de l'ère est froid. En quinze minute, chaque visiteur – il en entre un à la fois – se promène dans cette installation sonore qui semble perchée sur les glaces du lac Saint-Jean. Du 6 au 14 février de 12h à 19h au parc Saint-Roch.

Du 24 au 27 février, Line Nault installe son expérience participative . Quatre personnes – des « spectrateurs », pour reprendre le terme de la Montréalaise – se promènent dans une petite pièce et en activent la mémoire, recréant ainsi son histoire. Du 24 au 27 février de 12h à 22h30 au studio d’essai de Méduse.

Mois Multi 2016, du 3 au 27 février 2016. Pour voir la programmation complète, c'est disponible ici.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter