BIEN-ÊTRE

Une rarissime bouteille de whisky en vente à Vancouver pour 45 000 $

13/01/2016 10:42 EST | Actualisé 13/01/2016 10:49 EST
Radio-Canada

Un magasin d'alcool B.C. Liquor Store de Vancouver a mis en vente une bouteille numéro 68 d'un Balvenie Cask 4567 - l'unique au Canada - pour un montant de 45 000 $ hors taxes. Il n'existe qu'une centaine de ces bouteilles à travers le monde.

Avec plus de 50 ans d'âge au compteur, ce scotch se veut exceptionnel. «Cinquante ans d'âge est gage de qualité. Les maîtres distillateurs goûtent très régulièrement leurs productions, ils décident lorsque l'on peut mettre en bouteille et vendre. Seuls les produits d'exception sont gardés plusieurs décennies», a expliqué au micro de Phare Ouest Bruno Gervès, consultant indépendant sur les alcools en Colombie-Britannique.

Les acquéreurs privés sont rares pour ce genre de produits, dit-il. Ce sont généralement les bars qui s'offrent des liqueurs d'exception, qui sont ensuite revendues à l'once et à un prix très élevé. «C'est un formidable outil marketing pour eux», souligne-t-il.

«Plus on fait vieillir, plus il y a une concentration - non pas d'alcool - mais d'arômes. L'alcool s'évapore, l'eau aussi, donc il ne reste qu'un produit extraordinaire, surtout pour les scotchs qui s'arrondissent beaucoup et ne brûlent plus la gorge.»

— Bruno Gervès, consultant

La maison Balvenie a déjà mis en vente un produit similaire en 2012 à Vancouver, un Cask 4570, pour un prix de plus de 33 000 $. «On a pris plus de 10 000 $ en trois ans!», commente avec le sourire Bruno Gervès.

Pourtant le produit de 2016 devrait être assez proche de celui de 2012. « Ils ont été distillés en même temps, avec du bois venant des mêmes lots, des mêmes régions. La différence entre ces deux scotchs réside surtout dans le bois du fût dans lequel il mûrit. Après 50 ans, le bois est plus ou moins poreux, il y a plus ou moins d'évaporation», note le spécialiste.

Pourquoi Vancouver?

Le choix de la Ville de Vancouver comme point de vente de l'unique bouteille de Balvenie cask 4567 au Canada peut surprendre. «Vancouver est vue comme une belle place financière et les autres liqueurs d'exception se sont déjà vendues très facilement par le passé», explique Bruno Gervès.

Selon le consultant, Vancouver jouit aussi d'une tendance aux microbrasseries et microdistilleries qui rend la ville attractive aux yeux des revendeurs d'alcool et liqueurs.

Des alcools appelés à disparaître?

Cependant, même si l'on voit de plus en plus de ventes exceptionnelles ces dernières années dans les grandes maisons comme Balvenie ou Glenfiddich, il y a de moins en moins de stock, prévient Bruno Gervès. «Le scotch est un marché en pleine expansion et comme il y a de la demande, les marques n'attendent plus 50 ans pour sortir leur produit, ce sont des sous qui dorment», affirme-t-il.

Les 50 ans d'âge pourraient, à terme, être appelés à disparaître, ce qui explique aussi le prix toujours plus exorbitant des bouteilles d'exception.

L'heureux propriétaire de la bouteille numéro 68 d'un Balvenie Cask 4567 sera sélectionné par tirage au sort effectué au magasin BC Liquor store de la rue Cambie à Vancouver.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter