POLITIQUE

Agressions sexuelles à Cologne : notre situation n'a rien à voir avec celle de l'Allemagne, selon McCallum

13/01/2016 04:42 EST | Actualisé 13/01/2016 05:23 EST

Quand vient le temps d’accueillir les réfugiés syriens, la situation du Canada ne se compare pas à celle de l’Allemagne, a affirmé le ministre de l’Immigration John McCallum.

La ville de Cologne, en Allemagne, a été le théâtre de centaines d’agressions dans la nuit du Nouvel An. Selon les autorités allemandes, les suspects sont « presque exclusivement » d’origine étrangère, ce qui alimente les tensions à l’égard des réfugiés arrivés au pays.

La chancelière allemande a d’ailleurs durci le ton à l’égard des demandeurs d’asile à la suite de ces plaintes, dont près de la moitié concernant des agressions sexuelles.

« Laissez-moi vous rappeler que l’on parle de 25 000 réfugiés [ici] et que l’Allemagne en a accepté près d’un million. Ceux que nous recevons, nous les avons soigneusement choisis », a répondu le ministre à propos de la situation en Cologne.

« Je pense que notre situation est très différente de celle de l’Allemagne en termes de chiffres et de sortes de gens qui rentrent au pays, a poursuivi le ministre. Je ne veux pas sonner prétentieux ni rien prendre pour acquis, mais nous allons travailler très fort pour intégrer ces nouveaux venus avec succès. »

McCallum a fait valoir que le gouvernement canadien a favorisé la venue des familles de réfugiés, plutôt que les hommes seuls, alors que l’Allemagne a ouvert tout grand ses frontières.

Son homologue de Québec, Kathleen Weil, avait abondé dans le même sens mardi. Elle a dit que les mesures de sécurité prises pour filtrer les réfugiés syriens avaient rassuré la population.

Le Canada a accueilli son 10 000e réfugié syrien mardi 12 janvier. Le ministre McCallum est toutefois confiant de pouvoir faire venir 15 000 autres réfugiés d’ici la fin du mois de février afin d’atteindre l’objectif que le gouvernement Trudeau s’était fixé.

À ce jour, le Québec est une terre d’accueil pour quelque 2800 réfugiés syriens, soit environ 75% de l’objectif qui était visé au terme de l’ année 2015.

Avec les informations de Patrick Bellerose.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Réfugiés syriens: Comment vous pouvez aider