NOUVELLES

Les élus montréalais ont réclamé 200 000$ en frais de voyage depuis deux ans

07/01/2016 06:17 EST | Actualisé 07/01/2016 06:17 EST
ASSOCIATED PRESS
French President Francois Hollande, left, welcomes Montreal Mayor Denis Coderre, right, at the Elysee Palace in Paris, Monday Feb. 2, 2015. Coderre arrived for a three-days visit in France. (AP Photo/Michel Euler)

Depuis novembre 2013, les élus montréalais ont effectué 86 voyages dans 51 villes sur cinq continents, pour lesquels ils ont réclamé des frais de 200 000 $. C'est ce que révèlent de nouvelles données publiées par la Ville et compilées par CBC.

Le maire Denis Coderre a réalisé 40 voyages d'affaires différents - près de la moitié du total - depuis qu'il a été élu.

Le maire s'est rendu loin : au Japon, en Chine, en Corée du Sud, en Tunisie, au Sénégal, en Argentine et en France pour des conférences et des missions commerciales.

M. Coderre et d'autres élus montréalais sont allés sur les cinq continents.

Pierre Desrochers, président du comité exécutif de la Ville de Montréal, défend ces dépenses et soutient que ces déplacements servent à faire connaître Montréal.

« Vous savez, ce ne sont pas des voyages de loisir, ce sont des voyages d'affaires », plaide-t-il.

« C'est soit parce que nous faisons partie d'une association ou parce que nous voulons promouvoir Montréal au niveau régional, national ou international. »

— Pierre Desrochers, président du comité exécutif de la Ville de Montréal

« La pointe de l'iceberg »

Guillaume Lavoie de Projet Montréal et porte-parole de l'opposition officielle en matière de finances, de relations gouvernementales et de relations internationales, avance que les données fournies par la Ville n'incluent pas les autres dépenses de ces voyages, tels que l'hébergement pour les employés qui ne sont pas des élus.

« Ce n'est que la pointe de l'iceberg », affirme-t-il.

Il espère voir plus de transparence et de surveillance, des aspects déficients au comité exécutif selon lui.

« Peu importe qui fait le voyage, ce qui importe, c'est pourquoi ils voyagent, qui paie pour et où va l'argent », soutient Guillaume Lavoie.

« En ce qui a trait au maire, cela est encore plus inacceptable que l'on manque de transparence. »

— Gullaume Lavoie de Projet Montréal

Des voyages d'un océan à l'autre

La plupart des voyages des politiciens sont près de leur lieu d'attache. Près du tiers se sont faits à l'intérieur au Québec pour des réunions intermunicipales.

La destination la plus visitée est sans conteste la ville de Québec, avec 15 voyages en deux ans. Toronto arrive deuxième avec huit déplacements et Ottawa et Paris ont chacun reçu la visite des élus municipaux à cinq reprises.

La dépense la plus importante date d'avril 2015, avec un montant se chiffrant à 13 600 $, pour une visite à la conférence annuelle de la Fédération canadienne des municipalités à Edmonton où était présent M. Coderre, ainsi que les conseillers Claude Dauphin, Michel Bissonnet, Maurice Cohen et Marie-Ève Brunet.

D'autres déplacements ont aussi généré des dépenses importantes. Par exemple, une conférence de quatre jours à Buenos Aires en mai 2015, à laquelle ont assisté MM. Coderre et Desrochers, a coûté 9558 $.

Plus récemment, une récente mission en Chine du maire Coderre a entraîné une facture de 7200 $.

Denis Coderre pour les nuls

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter