POLITIQUE

Le ministère des Anciens Combattants embauche des centaines de travailleurs

07/01/2016 06:52 EST | Actualisé 07/01/2016 06:52 EST
Radio-Canada

Le ministère fédéral des Anciens Combattants a commencé à remplacer les centaines de travailleurs mis à pied sous l'ancien gouvernement conservateur.

D'après le président du Syndicat des employés des Anciens combattants, Carl Gannon, le ministère est en train de pourvoir des postes de gestionnaires de cas, d'agents au service à la clientèle et de commis aux prestations d'invalidité, notamment.

« Près de 1000 emplois avaient été éliminés, la plupart des emplois de première ligne, donc il faut regarnir ces rangs, dit-il. Parce qu'en ce moment, nous ne sommes pas en mesure de répondre à notre mandat. »

Dans la lettre de mandat remise au nouveau ministre des Anciens Combattants, Kent Hehr, le premier ministre Justin Trudeau précise qu'une des priorités de son gouvernement est de « rouvrir les neuf bureaux de services d'Anciens Combattants Canada fermés récemment [et] d'embaucher plus de personnel pour la prestation de services [...]. »

Selon Carl Gannon, de 80 à 100 travailleurs ont déjà été embauchés en vue de la réalisation de cette promesse.

Il reconnaît que le ministère des Anciens Combattants a pu bouger vite parce que l'ancien gouvernement s'était déjà engagé à réembaucher 300 travailleurs avant la campagne électorale.

Les libéraux ont toutefois promis d'embaucher un nombre de travailleurs plus grand pour compenser des années de coupes dans l'effectif du ministère.

Carl Gannon pense que les bureaux régionaux fermés sous les conservateurs - une mesure décriée par de nombreux anciens combattants - seront rouverts d'ici le mois de juin.

Michael Blais, qui dirige un groupe de défense des vétérans, espère que des anciens combattants seront parmi les travailleurs embauchés au ministère.

« Il était difficile sous l'ancienne administration pour les vétérans de trouver un emploi au fédéral à cause des coupes massives dans la fonction publique », dit-il. « Maintenant qu'un climat plus favorable semble revenu, j'ai bon espoir que bien des anciens combattants qualifiés pourront trouver un poste [...]. »

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Le premier cabinet de Justin Trudeau