NOUVELLES

Keystone XL: TransCanada poursuivra l'administration américaine

06/01/2016 06:27 EST | Actualisé 06/01/2016 06:27 EST
ASSOCIATED PRESS
FILE - In this Feb. 1, 2012 file photo, miles of pipe for the stalled Canada-to-Texas Keystone XL pipeline are stacked in a field near Ripley, Okla. The recent surge in oil production, from roughly 5 million barrels a day in 2008 to 8.9 million barrels in 2014, has led to more than 11,600 miles of crude oil pipeline being added to the domestic oil network _ the equivalent of 14 Keystone XL pipelines. (AP Photo/Sue Ogrocki, File)

L'entreprise pétrolière TransCanada a annoncé mercredi qu'elle intentera une action en justice dans le dossier du projet de pipeline Keystone XL, qui a été rejeté en novembre par le président des États-Unis, Barack Obama.

Dans un communiqué, l'entreprise basée à Calgary affirme avoir l'intention de déposer une réclamation en vertu du chapitre 11 de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Selon TransCanada, le refus du projet par le président Obama était « arbitraire et injustifié ».

L'entreprise estime avoir perdu au moins 15 milliards de dollars en raison de l'annulation du projet et réclame cette somme au gouvernement américain.

Par ailleurs, TransCanada a aussi formulé une plainte devant la Cour fédérale des États-Unis au Texas, car elle prétend que Barack Obama a outrepassé ses pouvoirs en vertu de la constitution américaine.

Le projet de pipeline Keystone XL devait acheminer le pétrole brut des sables bitumineux de l'Alberta vers les raffineries américaines situées dans le Golfe du Mexique.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Comprendre les projets de pipelines