NOUVELLES

Grosse faute sur la plaque d'hommage aux victimes de «Charlie Hebdo»

05/01/2016 06:41 EST | Actualisé 05/01/2016 06:42 EST
twitter amaurygaillard

C'est une erreur pour le moins mal venue. Sur la plaque que François Hollande a dévoilée mardi 5 janvier en hommage aux victimes de la tuerie de Charlie Hebdo comporte une faute dans le nom de l'une des 11 victimes.

La coquille concerne le nom de Georges Wolinski. Le nom du dessinateur s'écrit en effet avec un "i" et non un "y" comme il est écrit sur la plaque, tel que l'a photographiée ce proche d'un élu parisien.


Cette plaque est la première dévoilée le 5 janvier par le chef de l'Etat, accompagné par Anne Hidalgo et Manuel Valls. Ensemble, ils ont ensuite rendu hommage au policier Ahmed Merabet, assassiné par les frères Kouachi avant de se rendre devant l'Hyper Cacher pour saluer la mémoire des victimes d'Amedy Coulibaly.

Ce journaliste du Petit Journal est revenu sur place quelques instants après le dévoilement de la plaque. Pour masquer la faute, celle-ci a été recouverte d'un voile noir. Mais ce tissu a finalement été retiré, laissant la faute apparente.

Le plus incroyable dans cette faute d'orthographe est qu'elle n'apparaissait pas lundi sur cette photo prise par une journaliste de Metronews sur l'ordinateur du sculpteur.

Interrogée par BFMTV, la maire de Paris affirme que l'erreur vient de l'entreprise de gravure. Cette dernière va corriger avant de poser une nouvelle plaque, dans les 48 heures.

LIRE AUSSI:

» Le créateur de «Je suis Charlie» revient sur un phénomène que lui-même n'a «pas compris»

» La une de «Charlie Hebdo», un an après

Voir aussi:


Fusillade au Charlie Hebdo


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter