NOUVELLES

Les pdg les mieux payés ont déjà touché le salaire annuel moyen d'un travailleur

04/01/2016 12:09 EST | Actualisé 04/01/2016 12:09 EST
Bellenixe via Getty Images
Business situation. Businessman standing on a pile of coins. The symbol of high profits and a successful business. Vector illustration.

À 12h18 ce 4 janvier, le pdg moyen parmi les 100 les mieux rémunérés au Canada aura déjà touché le salaire moyen d'un travailleur canadien durant toute une année, indique lundi le Centre canadien de politiques alternatives.

Au pays, un travailleur à temps plein gagnait en moyenne 48 636 $ selon les données de 2014 rapportées par ce centre. Donc, le pdg moyen dans la liste des 100 les mieux rémunérés au Canada aura déjà touché une telle somme le 4 janvier 2016 à 12h18.

Dans son étude qu'il dévoile annuellement, le Centre canadien de politiques alternatives souligne que la rémunération globale de ces 100 chefs de la direction les mieux rémunérés au pays totalisait 896 millions $ en 2014.

Avec une moyenne de 8,96 millions $, donc, il s'agit d'une légère baisse de 2% par rapport aux 9,2 millions $ enregistrés l'année précédente.

Les cinq PDG de sociétés d'État les mieux payés

Au premier rang des mieux payés, on retrouve John Chen, de Blackberry ltd, avec une rémunération totale de 89,7 millions $ en incluant le salaire de base, les primes, les actions, les options d'achat d'actions, le régime de retraite et les autres formes de rémunération.

Loin derrière se trouve Donald Walker, de Magna International, avec 23,4 millions$ de rémunération sous toutes ses formes.

Au cours d'une entrevue lundi, Michel Kelly-Gagnon, président et directeur général de l'Institut économique de Montréal, a dit trouver cette étude "superflue", ajoutant qu'elle ne sert qu'à "susciter l'envie".

Il affirme ne pas s'opposer, cependant, à un débat sur la rémunération des hauts dirigeants par rapport aux résultats financiers de l'entreprise.

Il trouve cependant inutile de tisser des liens entre cette rémunération des 100 chefs de la direction, les déficits des provinces et le financement des programmes sociaux.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter