VIDÉO

Les mordus de vélo à neige fébriles (VIDÉO)

29/12/2015 01:51 EST | Actualisé 29/12/2015 01:54 EST

Les adeptes de vélo à neige se réjouissent de voir les sentiers se couvrir d'un épais manteau blanc.

Au Mont-Sainte-Anne, de nouvelles boucles s'offrent à eux dans les alentours du centre de ski de fond, pour un total de 26 kilomètres de sentiers damés.

« Cette année, on s'est concentré pour créer le maximum de boucles en rejoignant des sentiers de motoneige, en utilisant les sentiers de crosscountry, de raquette et de ski de fond », explique Guillaume Garcia, coordonnateur aux communications web au Mont-Sainte-Anne.

« La bordée, dès que ça va être fini, les équipes de neige vont pouvoir taper les sentiers et là, on va pouvoir aller s'amuser. »

— Guillaume Garcia, coordonnateur aux communications web au Mont-Sainte-Anne

Le vélo à neige, communément appelé « fat bike », est un vélo qui s'apparente au vélo de montagne, mais avec des pneus beaucoup plus volumineux.

Au dire de Guillaume Garcia, il existait déjà dans les années 50 et 60. « Le principe, c'est quelqu'un qui a pris un vélo, qui a ouvert un peu l'angle de la fourche pour mettre les plus gros pneus possible pour rouler dans des terrains plus chaotiques que dans de simples routes. »

Bien qu'on l'appelle « vélo à neige », il peut être utilisé à l'année en ville, en montagne ou sur le sable. D'ailleurs, ce type de vélo, aussi appelé « vélo à pneus surdimensionnés », est devenu populaire en Californie pour se promener sur la plage.

« Le fat bike, on peut vraiment en faire partout. On peut jouer sur la pression des pneus pour en faire en ville. On va avoir l'impression, comme quelqu'un qui conduit un gros SUV, de conduire quelque chose de très confortable », illustre Guillaume Garcia.

Un sport accessible

Techniquement, le vélo à neige est un sport relativement facile à pratiquer. « C'est vraiment plus simple que, par exemple, maîtriser un vélo de crosscountry l'été. [...]C'est quand même très cardio parce qu'on pédale beaucoup et ça n'avance pas très vite. »

« On ne va pas très vite, on ne battra pas des records de vitesse, mais on est dans le bois, tout seul, et c'est vraiment, vraiment le fun! »

— Guillaume Garcia, coordonnateur aux communications web au Mont-Sainte-Anne

Le vélo à neige est-il dispendieux? « En fait, relativement moins cher qu'un vélo de crosscountry ou de descente, répond Guillaume Garcia. On parle d'entre 1000 $ et 5000 $ et probablement plus si on le désire avoir certaines particularités. »

« Avec deux roues, des pédales, un guidon, on peut aller s'amuser très rapidement! »

— Guillaume Garcia, coordonnateur aux communications web au Mont-Sainte-Anne

Pour les personnes qui n'ont pas de vélo à neige et qui désirent essayer ce sport, il est possible d'en louer un à la boutique Sports Alpins du rang Saint-Julien.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Vélo en ville au Canada