NOUVELLES

Une machine qui voit à travers les murs

22/12/2015 03:55 EST | Actualisé 22/12/2015 04:00 EST
YouTube

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont développé une machine qui peut détecter quiconque se trouve derrière un mur, telle une paire de lunettes à rayon X.

Le groupe de scientifiques, dirigé par la professeure Dina Katabi, a mis à profit les ondes sans fil afin de reconnaître les silhouettes humaines et suivre leurs mouvements.

« C'est le même principe qu'une caméra, sauf que ce n'est pas une caméra », illustre un des chercheurs du projet, Fadel Adib.

Comment ça fonctionne?

  • Des ondes sans fil traversent un mur et sont réfléchies par la surface du corps humain;
  • la machine capte ces réflexions et les analyse pour déterminer le contour du corps et en produire une image sur un écran;
  • étant donné que tous les points du corps ne sont pas réfléchis en même temps, la machine colle plusieurs images afin d'en faire une plus précise.

Une description plus complète est disponible dans la vidéo ci-dessous, produite par l'équipe de chercheurs (en anglais seulement).

L'équipe s'est lancée sur le projet en 2012 alors qu'elle voulait comprendre ce qui arrivait lorsque des ondes, telles que celles d'un réseau sans fil, traversaient une autre pièce, explique Dina Katabi qui dirige le MIT Wireless Center.

« Au début, nous étions seulement curieux. »

— Dina Katabi, professeure au MIT

« On s'est finalement aperçu que nous étions capables de détecter ces signaux sans fils. Après avoir compris ça, nous nous sommes posé plus de questions. Pourrait-on, par exemple, détecter les mouvements exacts d'une personne derrière un mur? », explique Mme Katabi.

La machine diffuse les mouvements d'une personne en temps réel, de même que leur rythme cardiaque et leur respiration.

Un des membres du groupe de recherche, Zach Kabelac, explique aussi qu'il serait possible d'identifier une personne en se basant seulement sur la forme de son squelette.

« La personne n'a même pas besoin de porter quoi que ce soit sur elle. En fait, elle ne sera même pas consciente que la machine fonctionne », ajoute Zach Kabelac.

Des applications prometteuses

Cette nouvelle technologie, digne d'un film de science-fiction, pourrait être utilisée dans de multiples domaines.

« Les possibilités sont vastes. »

— un des chercheurs du projet, Fadel Adib

Par exemple, les professionnels de la santé pourraient garder un œil sur un patient âgé dont ils craignent la chute.

L'équipe voit aussi un fort potentiel pour les forces de l'ordre, notamment lors d'une prise d'otages.

« Vous ne voulez pas envoyer la police à l'intérieur sans savoir où se trouvent les otages », rapporte Dina Katabi. « Et puis, s'il y a quelqu'un avec une arme, où est-il? », renchérit-elle.

Sur une note plus légère, l'industrie du divertissement pourrait aussi mettre à profit cette technologie.

Par exemple, les acteurs qui reproduisent les mouvements des personnages de films d'animation doivent porter tout plein de capteurs sur leurs corps et être épiés par de multiples caméras.

« La machine pourrait reproduire leurs mouvements sans l'aide des capteurs, et ce, même s'ils se trouvent derrière un mur ou bien un meuble », souligne Fadel Adib.

Du laboratoire aux tablettes

Une compagnie s'est montrée intéressée à commercialiser cette nouvelle technologie, désormais appelée Emerald. Dès 2017, elle pourrait être disponible à un prix variant entre 250 et 300 $US.

L'équipe de chercheurs tente pour le moment de développer une version plus compacte de la machine ainsi qu'une application pour téléphone intelligent pour avoir accès à l'interface.

Évidemment, une nouvelle technologie telle que celle-ci soulève plusieurs questions éthiques par rapport au respect de la vie privée.

L'équipe admet y avoir beaucoup réfléchi lors de ses recherches. « L'interface sera facile à opérer et pourra être utilisée à partir de chez vous, mais ce sera très compliqué de l'utiliser pour traquer quelqu'un seulement en le pointant à travers un mur », selon Fadel Adib.

En août dernier, l'équipe avait été invitée à présenter son projet au président Barack Obama dans le cadre de la Demo Day qui met en valeur le travail de jeunes entrepreneurs et inventeurs.

Des gadgets du CES Las Vegas 2015

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter