NOUVELLES

La Russie débutera la construction de deux réacteurs nucléaires en Iran la semaine prochaine

22/12/2015 08:15 EST | Actualisé 22/12/2016 05:12 EST
ASSOCIATED PRESS
Russian President Vladimir Putin, left, shake hands with Iran's President Hassan Rouhani at the start of their meeting during the Gas Exporting Countries Forum (GECF) in Tehran, Iran, Monday, Nov. 23, 2015. The meeting of the Gas Exporting Countries Forum (GECF) bring major producers such as Russia, Qatar and Algeria to Iran, which itself is the world's third largest producer after the U.S. and Russia. (AP Photo/Ebrahim Noroozi)

La Russie va commencer "la semaine prochaine" la construction de deux nouveaux réacteurs nucléaires en Iran, a déclaré mardi le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique à la télévision d'État.

"Les travaux pour la construction" de ces réacteurs "commenceront la semaine prochaine", a déclaré Behrouz Kamalvandi sans en préciser la localisation.

En novembre 2014, Moscou et Téhéran s'étaient toutefois mis d'accord pour la construction de deux réacteurs supplémentaires dans la centrale nucléaire de 1000 mégawatts à Bouchehr (sud), bâtie par la Russie.

Moscou et Téhéran avaient également signé un protocole d'accord sur la construction de quatre autres réacteurs sur "un autre site en Iran", dont la localisation doit encore être déterminée par les Iraniens.

L'annonce de mardi intervient cinq mois après la signature d'un accord entre l'Iran et les grandes puissances qui prévoit la limitation d'une partie du programme nucléaire iranien, en particulier l'enrichissement d'uranium, sur une période de dix à quinze ans et qui devrait entrer en vigueur début janvier.

Mais ces limitations ne concernent pas le développement du parc nucléaire civil iranien.

L'Iran, qui possède de grandes réserves en pétrole et en gaz, veut construire à terme 20 centrales nucléaires de 1000 mégawatts afin de diversifier ses sources d'énergie pour être moins dépendant des énergies fossiles pour sa consommation intérieure.

L'annonce des débuts de la construction des réacteurs a lieu au moment où se tient à Téhéran une exposition où la Russie présente son savoir-faire, notamment dans le domaine aéronautique, signe de sa volonté d'investir massivement en Iran dans les années à venir.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter