POLITIQUE

Un premier contact positif entre les ministres des Finances

21/12/2015 06:36 EST | Actualisé 21/12/2015 06:37 EST

« Collaboration », « harmonie », « journée exceptionnelle » : le nouveau ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, et ses homologues des provinces et des territoires ont multiplié les bons mots pour qualifier leur première rencontre. Une rencontre au menu chargé, au cours de laquelle les investissements dans les infrastructures ont pris une place centrale.

En campagne électorale, les libéraux fédéraux se sont engagés à investir dans les infrastructures du pays 125 milliards de dollars sur 10 ans afin de relancer l'économie.

Cette promesse phare des libéraux, considérée comme une priorité par la plupart des provinces, a été longuement abordée au cours de la rencontre des ministres des Finances du pays, a indiqué le ministre Morneau.

Ce dernier n'a pas indiqué quand démarreraient les premiers chantiers, une question qu'il estime prématurée. Mais cela devra se faire rapidement afin d'augmenter la productivité et la croissance, a-t-il concédé.

« Nous reconnaissons que pour obtenir les résultats économiques que nous recherchons, nous devons aller de l'avant rapidement, mais aussi de façon responsable. »

— Bill Morneau, ministre des Finances du Canada

Les participants autour de la table ont discuté de la manière dont les investissements pourraient « faire une différence pour la croissance économique du Canada », a précisé M. Morneau.

Il a reconnu ne pas être en mesure pour le moment de fournir des « précisions sur la façon exacte » dont le gouvernement Trudeau pourra remplir sa promesse, mais a ajouté qu'il avait promis à ses collègues de donner davantage de détails « au cours des prochains mois ».

Les provinces mettent la pédale douce sur l'augmentation des pensions

Ottawa, les provinces et les territoires ont convenu de mettre sur la glace les modifications éventuelles au Régime de pensions du Canada (RPC), dont le gouvernement de Justin Trudeau veut augmenter les prestations.

Les discussions vont se poursuivre, a précisé M. Morneau, mais de plus amples consultations seront menées avant de proposer des changements au RPC.

En raison de l'économie fragile, le statu quo reste une option, a-t-il concédé, mais il n'écarte pas d'apporter des changements significatifs au régime actuel.

Les ministres des Finances se sont mis d'accord pour en reparler dans un an.

Avant la tenue de la rencontre, plusieurs participants avaient estimé que le gouvernement fédéral ne devait pas bonififier le régime dans la précipitation. Aux yeux de plusieurs provinces et territoires, les dossiers prioritaires sont les infrastructures et les transferts en santé.

Sur cette question, plusieurs provinces critiques des changements apportés par les conservateurs réclament une modification des calculs en fonction du vieillissement de la population. La formule qu'avait retenue le précédent gouvernement de Stephen Harper favorise l'Alberta.

Celle-ci a par ailleurs fait la promotion des pipelines lors du point de presse, tout en reconnaissant que la province devait diversifier son économie, durement touchée par la chute des prix du pétrole.

Le ministre Morneau a en outre ajouté que l'Allocation canadienne pour enfants, qui viendra remplacer l'ensemble des prestations pour enfants, a été un autre des sujets abordés.

Une rencontre de bonne augure pour la suite

Interrogé sur les demandes des provinces, le ministre Morneau a reconnu qu'il pouvait y avoir des différends sur la péréquation et les transferts en santé, saluant toutefois l'« esprit de collaboration véritable » dans lequel se sont déroulées les discussions.

« Je vous dirais qu'il n'y a pas de points de discorde majeurs. C'était une rencontre harmonieuse », s'est réjoui le ministre Morneau.

La ministre des Finances de Terre-Neuve-et-Labrador, Cathy Bennett, une libérale, a quant à elle tenu, au nom de ses collègues, à exprimer sa « satisfaction » devant le déroulement de la rencontre. Il s'agit d'un nouvel esprit de collaboration », a-t-elle dit en regardant le ministre Morneau. Estimant que la rencontre avait permis d'aborder les priorités des Canadiens, elle s'est dite « optimiste » quant à la suite des choses.

Les parties en présence se sont présentées avec le « souci de trouver des solutions », a renchéri son homologue québécois, Carlos Leitao, qui a vanté un « esprit de consensus, aussi, sur ce qui est important pour améliorer le fonctionnement de la fédération ».

« Je suis arrivé à la conclusion que c'était une rencontre très, très productive et de bonne augure pour l'avenir du Canada. »

— Carlos Leitao, ministre des Finances du Québec

Attrapant la balle au bond, Bill Morneau a salué la contribution du ministre Leitao aux débats.

La réunion s'est déroulée dans un contexte économique qui s'est assombri depuis l'élection du Parti libéral.

Arrivés dans la capitale fédérale dimanche soir, les ministres des provinces et des territoires avaient brisé la glace en soupant avec leur homologue fédéral.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

  • Tenez-vous loin des rangées du milieu
    Flickr: lyzadanger
    Les épiceries placent habituellement les ingrédients essentiels, comme les produits laitiers et les fruits et légumes, de chaque côté du magasin. Ça force les clients à vérifier toutes les rangées et à acheter des articles dont ils n'ont pas vraiment besoin.
  • N'ayez pas peur des coupons
    shutterstock
    Les coupons peuvent vous faire économiser beaucoup. Vérifiez des sites spécialisés et combinez les coupons aux ventes en vigueur en magasin. La circulaire reste le meilleur moyen de savoir ce qui est en promotion. Lisez-la chaque semaine, vous pourriez être surpris à quel point elle est utile!
  • Laissez tomber les articles de toilette
    Flickr: PinkMoose
    Alors que d'acheter les articles de toilette s'avère super facile, vous payez le prix de la commodité. Gardez ces achats pour la pharmacie, où ces articles sont beaucoup moins chers.
  • Ne vous laissez pas tenter par les marques
    Flickr: scottfeldstein
    Vous êtes peut-être habitué à une sorte de céréale en particulier, mais les marques génériques sont moins chères, d'habitude. Elles utilisent le même nom de produit, mais avec leur propre étiquette et offrent un meilleur prix. En cas de doute, vérifiez les ingrédients.
  • Regardez en haut et en bas, parce que les produits plus chers sont à la hauteur des yeux
    Flickr: redjar
    Puisque nous avons tendance à regarder les articles à notre niveau, les épiceries placent les produits plus dispendieux à la hauteur des yeux. En magasinant, vérifiez les autres produits plus haut ou plus bas pour de meilleurs prix.
  • Souvenez-vous des bons d'achats différés
    Flickr: Just Ssome Film
    Quand un produit utilisé par tous, comme l'huile d'olive, est en solde, il part rapidement. Renseignez-vous à propos des «rain checks», qui vous offrent de racheter le produit plus tard avec le même rabais auquel vous auriez eu droit ce jour-là.
  • Considérez les haricots et fèves secs
    cookbookman17/Flickr
    La plupart des gens optent pour des légumineuses en boîte parce que la pensée de les faire cuire leur fait trop peur ou qu'ils pensent ne pas avoir le temps. Mais un bon chaudron de fèves est super facile à faire - promis! - et goûte encore meilleur.
  • N'allez pas à l'épicerie le ventre vide
    Flickr: flo21
    Plusieurs d'entre nous allons magasiner après le travail et avant le souper, au moment où nous commençons à avoir faim. Mauvaise idée! Vous aurez tendance à acheter beaucoup plus qu'à votre habitude. Essayez d'aller à l'épicerie la fin de semaine, après avoir mangé.
  • Restez loin des mets préparés
    Scorpions and Centaurs/Flickr
    N'achetez pas la nourriture déjà préparée, même si elle a l'air délicieuse. Vous êtes déjà à l'épicerie, achetez les ingrédients et faites le plat voulu pour une fraction du prix.
  • Mangez des produits de saison
    Flickr: photon_de
    Vous l'avez déjà entendu, et vous l'entendrez encore: mangez des produits de la saison! Non seulement ils seront infiniment plus goûteux, mais cela vous fera sauver de l'argent.
  • Ne vous laissez pas berner par les épices exotiques
    austinevan/Flickr
    Faire de nouvelles expériences est toujours une bonne idée, mais ce n'est pas toujours une bonne idée d'acheter ces épices à votre épicerie du coin. Allez plutôt faire un tour à un marché international, qui vous fera économiser sur les épices et des ingrédients spécifiques.
  • Pensez-y deux fois avant d'acheter des bouteilles d'eau
    djwaldow/Flickr
    L'eau embouteillée est une industrie milliardaire, et elle provient de vos poches. La bouteille ordinaire de 300 ml coûte environ un dollar, et il est conseillé d'en boire quatre par jour: ce qui équivaut à 120$ par mois pour une boisson gratuite quand elle provient de votre robinet!
  • Prenez le temps de faire une liste d'épicerie
    Flickr: BruceTurner
    Vous avez peut-être une bonne mémoire, mais... écrivez votre liste d'épicerie quand même. Not seulement vous vous assurerez de ne pas oublier des produits, mais vous éviterez de faire des achats compulsifs.
  • Faites garder vos enfants à la maison, si possible
    Flickr: USACE Europe District
    Évidemment, ce n'est pas toujours possible de laisser bébé à la maison pendant que vous faites l'épicerie, mais si possible, allez-y lorsque vous êtes seul. Les enfants voudront parfois vous faire acheter des choses dont vous n'avez pas besoin, et ce n'est pas toujours facile de dire non.
  • Souvenez-vous que vous payez pour de la laitue pré-lavée
    Target
    Oui, c'est bien d'avoir des feuilles de laitue prêtes à manger, mais vous paierez trois fois le prix. Achetez votre propre tête de laitue, lavez-la et coupez-la tout de suite, vous ne remarquerez même pas la différence!
  • Des fruits pré-coupés aussi, ça coûte cher
    Getty Images
    Si quelqu'un se faire payer pour faire un travail que vous pouvez facilement faire à la maison, comme couper une mangue ou un melon d'eau, vous allez payer pour le service.
  • Ne gaspillez pas votre argent avec quelques herbes coupées
    Flickr: liza31337
    Mettez vos herbes préférées en pot pour des saveurs à portée de main en tout temps! Les herbes « fraîches » pré-coupées ne le restent pas si longtemps, après tout.
  • Râpez votre propre fromage
    Brett L./Flickr
    Tout comme la laitue pré-lavée et les fruits pré-coupés, le fromage râpé est pratique, mais coûte plus cher.
  • Laissez tomber les épices mélangées
    Amazon
    Les mélanges cocasses et sauces à marinade peuvent facilement coûter 5$ ou plus à la pièce. C'est une perte d'argent incroyable, puisque vous avez la plupart des ingrédients sous la main, souvent! Souvenez-vous que la majorité des mélanges contient beaucoup de sel.
  • Comptez vos sous, même pour les patates!
    iamrenny/Flickr
    Les sacs de patates s'avèrent être une véritable aubaine. Parfois, il vous coûtera autant d'argent pour deux pommes de terre individuelles qu'un sac complet. Restez à l'affût!