NOUVELLES

Premier Contact MINI Cooper Clubman 2016: Être différent (PHOTOS)

21/12/2015 08:43 EST | Actualisé 21/12/2015 08:43 EST
Courtoisie-EcoloAuto

Depuis ses tout débuts et même après son retour sur le marché en 2002, la gamme MINI a toujours été différente. S’adressant autant aux nostalgiques qu’aux amateurs de conduite dynamique, la famille MINI avait néanmoins l’obligation de se diversifier un peu si elle souhaite demeurer rentable pour BMW, son propriétaire.

C’est pourquoi nous avons aujourd’hui des modèles comme la MINI Cooper à 5 portes, la Countryman, la Paceman et le sujet de cet essai, la Clubman 2016. Redessinée cette année, la Clubman a vu le jour en 2008 et porte le nom d’un modèle GT à trois portes introduit à la fin des années 1950.

Mini Clubman 2016

La seconde génération de la MINI Clubman, que nous avons eu l’occasion d’essayer il y a quelques semaines à Savannah en Géorgie, est plutôt une petite familiale dont l’objectif est d’attirer dans la famille MINI ces consommateurs qui souhaitent se démarquer sur la route et s’amuser au volant de leur voiture, mais qui ont néanmoins un certain besoin d’espace. Elle est pour ceux et celles qui souhaitent être différents, mais sans pour autant mettre de côté l’aspect pratico-pratique.

LIRE AUSSI: Essai Routier Mini Cooper S John Cooper Works 2015: John est toujours aussi amusant

Cette polyvalence provient du fait que la Clubman n’a de mini que le nom. Il ne s’agit évidemment pas d’un VUS, mais cette MINI se retrouve désormais dans le segment des voitures compactes, et sa rivale directe et avouée par le constructeur britannique est nulle autre que la Volkswagen Golf. Comparativement à l’ancienne Clubman, la nouvelle est plus longue de 30 centimètres et plus large de 12 centimètres.

Malgré tout, elle conserve sa silhouette distinctive avec ses phares ronds imposants à l’avant, ses ailes bombées, sa grande grille ovale et son toit qui semble flotter au-dessus de l’ensemble. Christopher Weil, directeur du design extérieur chez MINI, confirme que la ressemblance avec les autres membres de la gamme britannique est volontaire et nécessaire. Les acheteurs de MINI, après tout, apprécient l’aspect visuel unique, et le mandat de l’équipe chargée de redessiner cette seconde génération était d’insuffler une touche de nouveauté et de modernisme sans pour autant révolutionner le design dans l’ensemble. Le produit final reflète très bien cet objectif.

La MINI Clubman est un modèle à six portes alors que le hayon s’ouvre en deux sections. Ces deux portières donnent accès à un espace de chargement de 360 litres ce qui n’est pas énorme, mais au moins les objets hauts pourront entrer sans trop de difficultés. L’espace de chargement est à tout le moins plus intéressant que l’ancienne Clubman, mais moins que la majorité de ses rivales.

Il est par contre possible de replier la banquette arrière de façon 60/40, ou opter pour une configuration 40/20/40. Une fois cette banquette remisée, la capacité de chargement grimpe à 1 250 litres.

Deux versions

Au lancement, la MINI Clubman 2016 sera proposée de série avec un moteur trois cylindres de 1,5 litre turbo développant 134 chevaux et 162 lb-pi de couple. Ce moteur peut être jumelé à une boîte manuelle à six rapports d’un charme fou à manipuler, ou encore une automatique à six rapports moyennant un supplément de 1 500 $.

L’autre version est la Clubman S, propulsée par un quatre cylindres turbo de 2,0 litres développant 189 chevaux et 207 chevaux. Sans dire que ce moteur transforme la Clubman en bombe, il s’agit assurément de l’option à privilégier si l’on souhaite réellement s’amuser au volant de sa MINI. Plus rapide à réagir, il offre des performances au-dessus de la moyenne pour ce segment.

Le 0-100 km/h est d’ailleurs l’affaire de 7,2 secondes. La Clubman offre aussi la possibilité de modifier le comportement de diverses composantes mécaniques selon trois modes : ECO, Normal et Sport. La différence est notable au niveau de la conduite, mais dans tous les cas il faut savoir que l’accent est toujours sur le dynamisme. Cela veut dire que la suspension peut parfois être sèche et que l’habitacle est parfois un peu bruyant. Il faut ajouter à cela des sièges au support latéral bien présent qui seront peut-être un peu trop serrés pour certains.

Inversement, quel plaisir! La direction précise et la tenue de route aiguisée fait de chaque balade un véritable plaisir.

En termes de consommation, la Clubman S offre en option une boîte automatique à huit rapports dont les deux vitesses supplémentaires visent justement à améliorer l’économie de carburant. L’acheteur de la version S ne sera donc pas nécessairement pénalisé à la pompe. Les données de consommation officielles ne sont pas encore disponibles, mais il est à noter que l’essence Super est obligatoire.

Mentionnons qu’une troisième boîte de vitesse automatique, celle-ci disponible au coût de 1 650 $, est offerte et ajoute les palettes de changement de vitesse au volant. Il s’agit là d’une des nombreuses options au catalogue de la Clubman dont la version entrée de gamme débute à 24 990 $. Le modèle S est quant à lui offert à partir de 28 990 $. Éventuellement une version John Cooper Works viendra s’ajouter.

Pour en revenir aux options, oui elles sont nombreuses et sans tout énumérer, sachez qu’elles peuvent faire grimper la facture rapidement. Il est donc sage de songer à ce que nous désirons réellement avant de nous présenter chez le concessionnaire finaliser l’achat.

Conclusion

La MINI Clubman 2016 n’a rien à envier à aucun autre modèle en termes d’agrément de conduite, en plus d’offrir une certaine polyvalence. Pour des parents de jeunes enfants qui désirent s’amuser au volant, il s’agit d’un modèle à considérer. Mais, encore une fois, faites attention aux options.

Abonnez-vous à HuffPost Québec Autos sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Autos sur Twitter