NOUVELLES

L'EI aurait volé des «dizaines de milliers» de passeports vierges

20/12/2015 02:52 EST | Actualisé 20/12/2015 02:52 EST
ASSOCIATED PRESS
French Office of False Documents and Identity Fraud's, Laurent Gauthier, displays a false passport during an interview with The Associated Press in Paris, Wednesday, June 10, 2015. Police, immigration specialists and hi-tech experts from 16 countries are seeking ways to tackle the growing problem of identity and document fraud that feeds the movement of terrorists across borders, social welfare scams and preys on refugees seeking a safe haven in the West. (AP Photo/Kamil Zihnioglu)

L'organisation Etat islamique (EI) a subtilisé des "dizaines de milliers" de passeports vierges en Syrie, en Irak et en Libye, qui pourraient être utilisés par de faux réfugiés pour rejoindre l'Europe, selon des services de renseignement occidentaux, rapporte dimanche le journal allemand Welt am Sonntag.

En Syrie et en Irak, où de vastes territoires sont aux mains de l'organisation jihadiste, et en Libye, l'EI a pris le contrôle des administrations publiques et s'est emparée du matériel qui se trouve dans les bâtiments, poursuit le journal.

Elle a saisi ces passeports ainsi que les machines nécessaires à la production de ces papiers d'identité.

L'organisation revend les "vrais-faux passeports" sur le marché noir où les prix se négocient à entre 1 000 et 1 500 euros, selon ces services de renseignement. Mais les Occidentaux redoutent que des jihadistes utilisent également ces documents d'identité pour entrer en Europe.

Lors des attentats du 13 novembre en France, deux des kamikazes, qui se sont fait exploser aux alentours du Stade de France, avaient présenté des passeports syrien en Grèce lors de leur entrée dans l'Union européenne en octobre.

En Allemagne, le gouvernement a toutefois indiqué la semaine dernière que la proportion de réfugiés entrant dans le pays avec de faux papiers syriens était inférieure aux 30% avancés par le ministère de l'Intérieur en septembre. 

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Le groupe armé «État islamique» en dix dates