NOUVELLES

Syrie: l'ONU adopte à l'unanimité une résolution soutenant un plan de paix

18/12/2015 05:41 EST | Actualisé 18/12/2015 05:42 EST
ASSOCIATED PRESS
FILE - In this Sunday, Feb. 3, 2013 file photo, Syrian man carries his sister who was wounded in a government airstrike hit the neighborhood of Ansari, in Aleppo, Syria. From the three-year-old boy who washed ashore on a Turkish beach to the 71 migrants who suffocated in a truck in Austria to the daily scenes of chaos unfolding in European cities as governments try to halt a human tide heading north. There is no let up to the horrors that Syria’s civil war keeps producing. Syria’s brutal conflict, now in its fifth year, has touched off the greatest humanitarian crisis of our time. About 250,000 people have been killed and more than one million wounded since March 2011, according to U.N. officials. (AP Photo/Abdullah al-Yassin, File)

La Conseil de sécurité de l'ONU a adopté vendredi à l'unanimité une résolution qui entérine un ambitieux plan de paix pour la Syrie.

La résolution envisage que se tiennent "au début janvier" des négociations entre pouvoir et opposition pour mettre fin à quatre années et demi de guerre et que s'instaure simultanément un cessez-le-feu sur l'ensemble du territoire syrien.

Pour le secrétaire d'Etat John Kerry, qui présidait la séance, ce texte "envoie un message clair à tous pour dire qu'il est temps de mettre fin aux tueries en Syrie".

Il s'est dit "sans illusions" sur la difficulté de la tâche mais a salué un "degré d'unité sans précédent" de la part des grandes puissances pour trouver une solution politique en Syrie.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a salué "la première résolution qui se concentre sur les moyens politiques de résoudre la crise". "C'est un pas très important qui nous permet de progresser" vers une solution, a-t-il ajouté.

Il a affirmé que les Nations unies "était prêtes" à jouer leur rôle pour organiser les négociations de paix et mettre en place et surveiller le cessez-le-feu.

La résolution demande à l'ONU de préparer dans un délai d'un mois des "options" pour mettre en place un "mécanisme de surveillance et de vérification" du cessez-le-feu.

Le Conseil demande à l'ONU de "réunir des représentants du gouvernement syrien et de l'opposition afin qu'ils entament des négociations formelles sur un processus de transition politique de manière urgente, avec pour objectif de commencer ces discussions au début janvier 2016".

Le Conseil "confirme son soutien au Communiqué de Genève" de juin 2012 sur une transition politique en Syrie et "entérine les déclarations de Vienne".

Le texte reprend tous les éléments de la feuille de route mise au point par les grandes puissances lors de leurs réunions en octobre et novembre à Vienne.

Outre la rencontre opposition/régime et un cessez-le-feu, la feuille de route de Vienne prévoit un gouvernement de transition dans les six mois, ainsi que des élections dans les 18 mois.

Une troisième réunion de ce processus de Vienne s'est tenue vendredi dans un grand hôtel de New York en présence des ministres des affaires étrangères de 17 pays.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Torture dans les prisons syriennes