NOUVELLES

Traction intégrale et Lexus: une cuvée 2016 bien étoffée

16/12/2015 08:21 EST | Actualisé 16/12/2015 08:21 EST
LuxuryCarMagazine.com

Le constructeur Lexus a choisi la région de Charlevoix pour tester quelques modèles de sa brochette de véhicules équipés de la traction intégrale.

Les responsables de l’événement avaient préparé un quarante-huit heures très chargé en ce mois de décembre et c’est avec espoir de routes enneigées et de grands espaces blancs couverts de poudreuse qu’une troupe de journalistes canadiens se sont rendus à l’endroit de prédilection pour participer aux activités d’essais. Parmi les véhicules présents, on retrouvait les multisegments RX 350 et son penchant hybride RX 450h, la fougueuse berline IS 350 et l’opulent mastodonte LX 570.

LIRE AUSSI: 400 chevaux pour l’Infiniti Q50 2016

Or, à notre grand désarroi, la portion « route » de l’essai était entièrement dépourvue de neige, et la plaine déserte où se trouvait notre hôtel était d’un brun beige maussade. C’est à plusieurs centaines de mètres d’altitude, au pied du Massif de Charlevoix, que nous avons trouvé une mince couche de neige, couche qui s’est avérée assez épaisse pour tester les capacités hors route des véhicules Lexus proposés.

Un petit mot sur le style…

Au fil du temps, le constructeur a fait d’audacieuses prouesses pour se différencier des autres en matière de design. Aujourd’hui, le style général – surtout la calandre trapézoïdale en sablier emblématique qui orne chaque devanture Lexus — peut plaire à l’œil de certains, et en dégoûter d’autres. Je crois personnellement qu’il faut les regarder comme l’on contemple des œuvres d’art contemporain; on peut détester ou adorer, mais on ne peut ignorer le travail investi dans sa conception.

Les multisegments RX

À l’occasion de sa quatrième génération dans le monde automobile, le RX de Lexus est offert en deux versions, soit le RX 350 et le 450h. Les deux variantes sont maintenant livrées avec des caractéristiques de série comme le volant chauffant, les sièges arrière chauffants, et l’alerte de circulation transversale arrière.

Le RX 450 h n’est pas un modèle hybride paresseux; sa motorisation hybride développe 308 chevaux comparativement à 295 chevaux pour la version de base RX 350. Ces deux motorisations se comportent de manière formidable lorsque sollicitées sur toute surface et même sur les sentiers hors route.

Le RX 450 h est disponible pour la première fois avec les groupes F SPORT, groupes qui confèrent à cette variante une panoplie d’équipements comme un régulateur de vitesse dynamique à radar et une suspension variable adaptative, en plus d'ajouts esthétiques.

À l’intérieur, le RX est agréablement redessiné et plus confortable. Lorsqu’il est équipé du groupe F SPORT Série 3, l’habitacle profite du symphonique système audio Mark Levinson à 15 haut-parleurs, de la charge sans fil, et d’autres options essentielles dans un multisegment de luxe.

La fougueuse berline IS 350 2016

Berline dédiée aux amateurs de conduite sportive, l’IS 350 est offerte avec un moteur V6 qui développe 306 chevaux. Mais la pièce de résistance de cette petite berline est indubitablement sa tenue de route qui peut rendre une balade banale en véritable activité.

Sa boîte automatique à 6 rapports munie de la commande électronique super intelligente et du levier de vitesses multimode séquentiel est rapide et calculée. En plus, mettez l’IS 350 en mode Sport S+ et tout devient plus rapide; les changements de vitesse, l’accélérateur, la suspension et la direction.

L’opulent Lexus LX 570

Le LX 570 2016 se trouve dans une classe à part. Il faut mentionner que son prix d’environ 105 000 $ canadiens pourrait refroidir les ardeurs de certains. Pour les autres, ce VUS déborde de caractéristiques de sécurité et de technologie, comme un moniteur d’angle mort avec système d’avertissement de circulation transversale arrière, un répartiteur de la force de freinage, un régulateur de traction actif, un régulateur de traction multi-terrain (pour ceux qui désirent amener cet « investissement » sur les sentiers hors route) et encore, encore des systèmes.

L’intérieur de ce palais sur roues est somptueux, avec la navigation à commande vocale, un affichage « tête haute », et un système audio Mark Levinson à 19 haut-parleurs, son luxe est opulent, sans être très raffiné. Finalement, le mastodonte est propulsé par une puissante motorisation de 383 chevaux et 403 lb-pi de couple.

Le moulin de 8 cylindres et 5,7 litres en question se trouve également sous le capot du Toyota Tundra. Bref, vous aurez deviné que l'économie de carburant n'est pas au rendez-vous, et même s’il en offre beaucoup, son prix est difficile à justifier, sans compter que son segment déborde de VUS tout aussi luxueux, mais mieux établis.

Une gamme qui s’établit

Il va sans dire que la marque de prestige de Toyota offre un produit en mesure de rivaliser. Dans le cas du RX, sa popularité est indéniable et s'explique notamment par sa solidité et sa fiabilité, ainsi que son grand confort. Ce n'est pas le plus palpitant en conduite de tous les jours, mais pour se rendre du point A au point B en tout confort et sans tracas, difficile de faire mieux.

Du côté de la IS, des efforts notables ont été apportés afin de mieux positionner la berline nippone face aux rois allemands du segment. Sur la route, elle offre un équilibre intéressant et ses capacités dynamiques sont indéniables. Il lui manque peut-être un peu de noblesse face à ses rivales populaires, mais cela viendra avec le temps.

Même s’il y a eu de grandes améliorations au cours des dernières années, les détracteurs diront que Lexus a encore beaucoup de chemin à faire pour atteindre les rangs de ses rivaux européens. Cela était peut-être vrai du côté de l’IS de première génération, mais aujourd’hui la berline n’a rien à envier à sa compétition.

En ce qui concerne le RX, il est année après année parmi les plus populaires de son créneau. Le LX570 traine cependant de la patte au chapitre des ventes, mais ce n’est pas parce que le constructeur n’essaye pas. Malgré tout, les consommateurs lui préfèrent les Mercedes-Benz GL (aujourd’hui GLS), Range Rover et Cadillac Escalade.

Qu’à cela ne tienne, Lexus peut se tenir la tête haute avec sa fiabilité incontestable comme carte de visite et ses véhicules à traction intégrale tout à fait à la hauteur de l’hiver québécois.

SOURCE: LuxuryCarMagazine.com

Traction intégrale et Lexus: une cuvée 2016 bien étoffée

Abonnez-vous à HuffPost Québec Autos sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Autos sur Twitter