NOUVELLES

L'endettement des ménages est plus élevé chez les jeunes, dit la Banque du Canada

15/12/2015 04:55 EST | Actualisé 15/12/2016 05:12 EST
Peter Dazeley via Getty Images
Debt written on a calculator

OTTAWA — La croissance de l'endettement des ménages, un des plus importants risques au système financier, est de plus en plus concentrée parmi les jeunes Canadiens, a indiqué mardi la Banque du Canada.

Dans sa plus récente évaluation de la santé financière du Canada, la banque centrale a indiqué que les emprunteurs les plus endettés avaient tendance à être âgés de moins de 45 ans et à gagner moins d'argent, une situation qui fait en sorte que leurs revenus sont plus susceptibles touchés par un ralentissement économique.

La banque a cependant précisé que même si la croissance des revenus n'arrivait pas à suivre la cadence du crédit hypothécaire, la vulnérabilité que représente la dette des ménages devrait s'amenuiser au fur et à mesure que l'économie prendra du mieux.

Selon le rapport de la banque, la proportion des ménages endettés dont le ratio de la dette au revenu excède 350 pour cent a doublé depuis la crise financière de 2008, passant de quatre pour cent à huit pour cent, grâce à la période prolongée de faibles taux d'intérêt.

Entre-temps, la part de la dette des ménages canadiens détenue par ces emprunteurs à haut risque est de 21 pour cent, soit près de 400 milliards $, comparativement à 13 pour cent avant la crise. Ces ménages sont surtout présents en Colombie-Britannique, en Alberta ou en Ontario.

La revue semestrielle du système financier de la Banque du Canada a aussi évoqué des points faibles attribuables à certaines conditions comme la hausse des prix des maisons et à certains risques comme une importante récession, une hausse du chômage et une période prolongée de faiblesse des prix des matières premières.


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter


INOLTRE SU HUFFPOST

La dette des ménages canadiens, par province