NOUVELLES

Cédrika Provencher: les recherches se poursuivront mardi (VIDEO)

14/12/2015 08:13 EST

Plus de 200 policiers, soit quatre fois plus que dimanche, ont participé lundi aux recherches sur les lieux de la découverte des ossements de Cédrika Provencher. Les recherches ont pris fin à 17 h 30, mais reprendront dès 6 h 30 mardi matin avec autant d'effectifs.

Un texte de Marie-Ève Trudel

Il s'agit d'un des plus grands déploiements policiers de l'histoire de la Sûreté du Québec (SQ), qui met les bouchées doubles pour remonter la piste de l'auteur du crime avant l'arrivée de la neige.

Dans le courant de la journée de lundi, les policiers ont réaménagé la disposition des véhicules et des roulottes sur le terrain. Les médias ont été sommés de reculer. Le périmètre et l'étendue des recherches sont des informations sensibles que les policiers ne veulent pas révéler.

Les premiers véhicules spécialisés de la Sûreté du Québec sont arrivés sur les lieux de la découverte un peu après 6 h lundi matin.

En plus des effectifs policiers, des techniciens et enquêteurs sont à pied d'oeuvre pour la troisième journée de recherche. Sur place, un laboratoire mobile d'identité judiciaire, des postes de commandement et de ravitaillement, des véhicules d'urgence, ainsi qu'une dizaine de véhicules de la Sûreté du Québec.

Les effectifs policiers déployés près de Trois-Rivières font de ce déploiement l'un des plus importants de l'histoire de la SQ. Seuls des déploiements pour des catastrophes naturelles (verglas, déluges, inondations) ont demandé plus de personnel des corps policiers.

Policiers et enquêteurs sont à la recherche du moindre indice qui pourra faire avancer l'enquête et qui pourrait concorder avec les nouvelles informations glanées par les enquêteurs dimanche. La Sûreté du Québec a en effet confirmé être sur une nouvelle piste qui pourrait permettre d'élucider le mystère de la disparition de la fillette, survenue il y a plus de huit ans.

À la recherche d'indices

La découverte de vêtements ou d'autres ossements, par exemple, pourrait faire progresser l'enquête et permettre d'identifier un suspect. Les appels à la Sûreté du Québec se multiplient depuis vendredi, jour de la découverte des ossements.

Le policier à la retraite, François Doré, a indiqué sur les ondes d'ICI RDI que la découverte des ossements représente un grand pas en avant pour identifier un suspect.

« La découverte du corps à un endroit donné vient peut-être croiser - c'est une hypothèse - le cellulaire d'un suspect », a-t-il dit, expliquant qu'il est possible que les rapports d'utilisation des téléphones portables d'une ou plusieurs personnes suspectes aient été obtenus dans les mois suivant la disparition de Cédrika, en 2007.

Pas de réaction prévue

Dans un communiqué publié lundi en avant-midi, la Sûreté du Québec a laissé entendre qu'elle ne commenterait pas davantage la progression de l'enquête.

« L'enquête est toujours en cours et pour ne pas nuire à celle-ci, la Sûreté du Québec n'émettra pas d'autres commentaires. »

urs, les trois chasseurs qui ont fait la découverte des ossements de Cédrika, vendredi, sont revenus sur les lieux, lundi, afin d'y déposer un ourson en peluche.

D'autres citoyens les ont immités en venant déposer fleurs et jouets pour une deuxième journée d'affilée. « Ça me touche vraiment beaucoup. Des choses comme ça, ça ne devrait pas arriver », a dit un homme venu déposer une peluche.

Une opération complexe

Le site, qui présente certains défis notamment en raison de sa densité, doit être passé au peigne fin avant l'arrivée de la neige. C'est ce qui explique notamment l'imposante mobilisation policière.

Un sentiment d'urgence habite la direction de la Sûreté du Québec : « On est au mois de décembre, on est chanceux, il n'y a pas encore de neige, donc je voulais maximiser le temps », dit le directeur général, Martin Prud'homme.

Une forte pluie s'abat sur la région de la Mauricie lundi, ce qui rend la tâche des spécialistes en recherche plus complexe.

L'aide de la municipalité de Saint-Maurice, qui est située tout près du lieu de la découverte des ossements de Cédrika, a été sollicitée par la Sûreté du Québec. Son soutien sera vraisemblablement requis au niveau des infrastructures puisque les policiers pourraient être à pied d'oeuvre pour encore plusieurs jours.

cedrika

Les ossements de Cédrika Provencher ont été découverts par des chasseurs, vendredi, dans un secteur boisé très dense, en marge de l'autoroute 40 Est, près du village de Saint-Maurice.

Avec la collaboration de Maude Montembeault.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Découverte des restes de Cédrika Provencher: réactions Twitter