DIVERTISSEMENT

«Toujours artiste»: hommage aux vedettes d'hier (PHOTOS)

13/12/2015 03:30 EST | Actualisé 13/12/2015 03:30 EST
Courtoisie Canal D

Après avoir raconté l’histoire de son papa, Yvan Ducharme, dans le portrait Les vies de mon père, en 2013, la réalisatrice Nathalie Ducharme s’intéresse maintenant à quatre autres pionniers de la vie culturelle québécoise, Muriel Millard, Kim Yaroshevskaya, Claude Steben et René Caron, dans le documentaire Toujours artiste, que Canal D présente ce dimanche, 13 décembre, à 22h.

D’abord présenté en première mondiale au 34e Festival du Cinéma International en Abitibi Témiscamingue, le 3 novembre dernier, Toujours artiste pose un regard sur le parcours des quatre icônes d’ici qu’il met de l’avant et transmet un message clair : n’oublions pas l’héritage légué par ces créateurs et protégeons leur souvenir.

Hélas, le film souffre de l’absence d’une ligne directrice claire. Toujours artiste n’est pas exactement la biographie de Muriel Millard, Kim Yaroshevskaya, Claude Steben et René Caron ; on y résume seulement en quelques faits, entrevues et images (Muriel Millard est décédée avant que Nathalie Ducharme puisse filmer son entretien avec elle ; c’est donc sa fille, Jocelyne Paul, qui parle en son nom) les réalisations de chacun. Le reste de l’heure est meublé par des témoignages du journaliste Roger Sylvain, reconnu pour son dévouement envers les artistes âgés, et qui est pratiquement la cinquième tête d’affiche de Toujours artiste, et on jase longuement de la Fondation des artistes et de son rôle de support envers les membres de l’Union des artistes qui peinent à vivre de leur métier. Autrement dit, le legs de Muriel Millard, Kim Yaroshevskaya, Claude Steben et René Caron sert de point de départ à l’illustration d’une situation dommage pour quantité de vedettes d’hier qui, passé un certain âge, ont vu leur place diminuer au petit écran.

Peut-être aurait-il été plus judicieux et pertinent de se concentrer à expliquer qui ont été les personnalités évoquées plus haut, en de plus longs récits de leur carrière, et de concevoir un documentaire à part entière sur la Fondation des artistes et le sort des acteurs et chanteurs vieillissants. Car ce plaidoyer contre l’âgisme est important et nécessaire. Or, ainsi dilués, les propos perdent un peu de leur acuité et, au final, le téléspectateur se retrouve plus ou moins rassasié, tant en termes de nostalgie qu’en prise de conscience.

Toujours artiste, une production de Médias Big Deal Productions, est présenté ce soir, dimanche, 13 décembre, à Canal D, à 22h. En rediffusion le vendredi 18 décembre, à 10h.

«Toujours artiste» : hommage aux vedettes d’hier

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter