POLITIQUE

Le Bloc québécois a relancé sa campagne en faveur de l'indépendance dimanche

13/12/2015 04:43 EST | Actualisé 13/12/2015 04:43 EST
FOTOimage

MONTRÉAL _ Si ce n'est déjà fait, de nombreux citoyens recevront sous peu de la visite inattendue ou un coup de fil imprévu de la part d'interlocuteurs désireux de les convaincre d'appuyer la souveraineté.

La campagne permanente du Bloc québécois en faveur de l'indépendance, qui avait pris son envol en juin, a été officiellement relancée dimanche.

Des équipes de militants ont été mobilisées pour l'occasion afin d'effectuer du porte-à-porte ou de loger des coups de fil dans le but de faire la promotion du projet auprès d'un maximum de gens.

Ils doivent s'atteler à ces tâches aux quatre coins de la province.

Selon le président du Bloc québécois et député de La Pointe-de-l'Île aux Communes, Mario Beaulieu, cette offensive n'est vraiment pas un luxe.

Alors qu'il était interviewé par La Presse Canadienne, dimanche, il a soutenu que pour que la souveraineté finisse par se concrétiser, "il faut en parler [et] ça prend une véritable campagne organisée et systématique sur le terrain, ce qui n'a pas été réalisé de façon permanente depuis 1995".

M. Beaulieu s'est dit convaincu que, de manière générale, le degré de réceptivité des personnes rencontrées sera "très bon".

"Les gens ont soif d'information. Ils trouvent qu'ils n'ont pas eu assez d'explications sur comment ça va se faire [et] sur ce qu'est vraiment la souveraineté", a-t-il précisé.

Mario Beaulieu a indiqué que le contexte actuel est parfait pour aborder cet enjeu.

"C'est toujours intéressant de pouvoir en parler à l'extérieur des périodes électorales, à tête reposée", a-t-il souligné.

M. Beaulieu a insisté sur le fait que la campagne n'en est qu'à ses premiers balbutiements.

"On va l'intensifier. On va continuer ça dès le mois janvier. On va être sur le terrain pendant des années. On est très confiant de pouvoir augmenter l'appui à l'indépendance et la donne va être très différente quand il y aura les prochaines élections au Québec et au fédéral", a-t-il conclu.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Des patriotes de 1837