INTERNATIONAL

Les Syriens arrêtés en Suisse ne seraient pas complices des suspects liés à l'EI

12/12/2015 06:37 EST | Actualisé 12/12/2015 06:50 EST
RICHARD JUILLIART via Getty Images
Security forces stop a van at the check vehicles arriving at Geneva's airoport on December 10, 2015, after police raised the alert level and searched the city for several suspected jihadists believed to have links to the Islamic State (IS) group, security sources said. Security services in the Canton of Geneva said they received information on December 9 from Swiss federal authorities about suspicious individuals in the Geneva area. The Tribune de Geneve, in an unconfirmed report, said the intelligence originally came from the United States. / AFP / Richard Juilliart (Photo credit should read RICHARD JUILLIART/AFP/Getty Images)

Les deux Syriens arrêtés en Suisse dans un véhicule qui contenait des traces d'explosifs ne seraient pas complices des quatre suspects recherchés pour leurs liens présumés avec le groupe armé État islamique, dit le procureur de Genève.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Qu'est-ce que Daech?