POLITIQUE

L'arrivée de 10 000 réfugiés syriens d'ici la fin de l'année est un « objectif », dit le ministre de l'Immigration John McCallum

11/12/2015 02:45 EST | Actualisé 11/12/2015 05:09 EST
social media

OTTAWA – Le gouvernement Trudeau dit travailler très fort pour faire venir les 10 000 réfugiés syriens prévus avant la fin de l’année. Mais cela reste un « objectif », précise le ministre de l’Immigration.

« On verra. Chaque jour on travaille fort. Chaque jour on fait du progrès. Mais tout ce que je peux dire c’est que ce chiffre reste notre objectif », a fait savoir John McCallum après la dernière période de questions à Ottawa cette année.

Le premier avion transportant 163 réfugiés syriens a atterri dans la nuit de jeudi à vendredi à l’aéroport Pearson de Toronto. Le premier ministre Justin Trudeau et la première ministre de l’Ontario Kathleen Wynne étaient sur place pour les accueillir.

« Nous offrons à bras ouverts, à cœur ouvert, un avenir à ces réfugiés. C’est ce qui fait la force de ce pays », a dit Justin Trudeau.

Un autre avion arrivera à l’aéroport Pierre-Elliot-Trudeau de Montréal samedi soir à bord d’un avion militaire avec quelque 160 passagers. L’heure n’a pas encore été précisée.

Par la suite, les avions civils – dont la capacité est plus grande – prendront la relève pour s’assurer de faire venir le plus grand nombre de réfugiés d’ici les trois prochaines semaines.

Entre le 4 novembre et le 7 décembre, 416 réfugiés syriens étaient déjà arrivés au pays par des vols commerciaux.

Les libéraux, qui promettaient de faire venir 25 000 réfugiés d’ici la fin de l’année 2015, ont dû réviser leurs prévisions depuis leur élection. Ils espèrent accueillir ce nombre d’ici la fin du mois de février 2016.

Pour l’instant, ils n’ont aucune certitude que cela se fera. Le chiffre magique de 25 000 aussi est un objectif, a expliqué le ministre McCallum.

La grande majorité des nouveaux arrivants cette année seront parrainés par le privé – des membres de leur famille ou des organismes. Dès janvier, le gouvernement parrainera la plupart des réfugiés syriens.

LIRE AUSSI:

» Retrouver l'espoir après la guerre civile en Syrie

» Réfugiés syriens: Comment vous pouvez aider

» Le défi d'intégrer les enfants de la guerre à l'école

» Lettre ouverte d'un ex-réfugié à ses compatriotes canadiens

» Les réfugiés sont bien «filtrés», assure une experte

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des réfugiés syriens dans la neige