NOUVELLES

Six trucs pour économiser du carburant en hiver

09/12/2015 08:26 EST | Actualisé 10/12/2015 12:49 EST

Il fait froid, très froid. Bien sûr, les prochains mois seront encore pires, et la neige n’arrangera rien à tout cela. Vous souffrez de cette température, mais vous pouvez aisément rentrer à l’intérieur ou ajouter quelques couches de vêtements pour vous réchauffer.

Votre voiture, elle, doit subir les affres de ce froid en permanence, à moins que vous ne disposiez d’un garage chauffé. Le froid affecte toutes ses composantes, et en plus de lui rendre la vie difficile (et la vôtre par la même occasion), il vous coûtera plus cher en carburant.


LIRE AUSSI: Subaru songe à une STI hybride


Ce n’est pas une légende urbaine. Des tests effectués sur les véhicules ont démontré que l’impact est majeur. Une voiture à essence consommera 20 % plus de carburant lorsque la température extérieure est à -7 degrés Celsius que lorsqu’elle roule à 25 degrés. Si vous ne prenez pas le temps de la réchauffer efficacement, cela peut même aller jusqu’à 22 % d’augmentation.

Si vous conduisez un véhicule hybride, l’impact est encore plus grand : l’augmentation de consommation sera de l’ordre de 31 à 34 % dans les mêmes conditions.

Qu’est-ce qui occasionne cette différence? Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. L’huile et les liquides du moteur étant plus visqueux, ils exigent plus d’effort de la part du véhicule pour circuler, surtout par temps très froid.

L’air froid est aussi plus dense, augmentant d’autant le coefficient de friction. L’usage de pneus d’hiver, même s’ils sont indispensables pour la sécurité, augmente aussi l’adhérence et la friction, causant une consommation à la hausse, ce qui est encore plus vrai sur les véhicules à quatre roues motrices.

Enfin, votre batterie se déchargeant rapidement, elle exige plus d’efforts mécaniques pour garder sa charge.

Ne vous découragez pas cependant, il existe des moyens d’épargner quelques dollars en matière de consommation hivernale.

1- Utilisez un chauffe-moteur

Inutile de le brancher toute la nuit. Quelques heures suffisent tout au plus, mais votre chauffe-moteur amènera les fluides à une température idéale, rendra le démarrage plus facile et limitera les efforts du moteur.

2- Évitez de laisser tourner le moteur pour rien. Les moteurs à injection ne nécessitent que quelques secondes, tout au plus 1 minute, pour être efficaces. Les anciens moteurs peuvent aller jusqu’à 3 minutes, et c’est tout. Laisser tourner votre moteur au ralenti augmente la consommation. Plus de dix secondes au ralenti vous coûtent plus cher en carburant que de l’éteindre et de le redémarrer.

3- Limitez l’usage des sièges chauffants et des volants chauffants. On le sait, rien de mieux que d’avoir le popotin au chaud par temps très froid, mais l’usage de ces objets peut augmenter l’exigence envers la voiture et influencer la consommation jusqu’à 1 %.

4- Vérifiez la pression des pneus. Il est vrai que des pneus plus mous offrent plus de surface d’adhérence sur chaussée glissante, mais ils augmentent aussi la friction et du coup, la consommation. Assurez-vous de maintenir en tout temps la pression idéale, et vous aurez le meilleur des deux mondes.

5- Éliminez les accessoires inutiles. Votre boite à ski n'est pas facile à enlever, mais quand elle est vide, elle augmente considérablement la résistance à l’air et votre consommation. Demandez-vous si vous êtes prêts à défrayer davantage simplement pour avoir l’air d’un sportif? Sachez que les autres accessoires décoratifs ont aussi le même effet.

6- Vérifiez l’huile et utilisez l’huile recommandée. Les chiffres apposés sur la bouteille d’huile représentent en partie le degré de viscosité. Plus elle est visqueuse, moins elle se réchauffera rapidement et elle aura de la difficulté à être efficace par temps froid. Lisez le manuel de l’utilisateur!

SOURCE: EcoloAuto.com

Abonnez-vous à HuffPost Québec Autos sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Autos sur Twitter

Les véhicules les moins écologiques