DIVERTISSEMENT

Pompéi, Toulouse-Lautrec et Mapplethorpe au Musée des beaux-arts de Montréal

02/12/2015 04:58 EST | Actualisé 02/12/2015 04:59 EST
MBAM

Le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) a dévoilé mardi sa programmation pour l’année 2016. Toujours en quête de qualité et d’envergure, la directrice Nathalie Bondil et son équipe de conservateurs organiseront de fascinantes expositions, fruits des dernières recherches des spécialistes.

À partir du 6 février, honneur à Pompéi avec une expo inédite au Québec revenant sur la grandeur de cette ville antique pétrifiée par la fameuse éruption du Vésuve en l’an 79 après Jésus-Christ. Seront réunis plus de 260 artéfacts d’époque (poteries, statues, fresques, argenteries, etc.) afin de nous faire revivre le quotidien de ces citoyens romains qui s’étaient accomplis dans la recherche de la beauté et des plaisirs de la vie avant la terrible tragédie.

Musée des beaux-arts de Montréal en 2016


Organisée par le MBAM et le Musée royal de l’Ontario, en partenariat avec les biens archéologiques de Naples et de Pompéi, l’exposition sera l’occasion de fouiller dans les secrets du passé. Ainsi, certaines thématiques seront abordées comme par exemple le rôle de la femme dans la cité, les moulages des victimes surprises par les coulées de lave ou la représentation artistique de la sensualité.

Du 17 juin au 13 novembre 2016, «Toulouse-Lautrec affiche la Belle Époque» rassemblera l’une des collections particulières les plus impressionnantes d’affiches et d’estampes du peintre et dessinateur français. Là aussi, les visiteurs auront droit à une véritable incursion dans une période faste, celle de la fin du XIXe siècle au cœur d’un Paris peuplé d’artistes bohèmes.

Environ une centaine d’œuvres dont quelques-unes uniques et rarissimes, viendront composer l’ensemble du parcours chronologique. Des séries complètes de lithographie, ainsi que des peintures de Toulouse-Lautrec et de ses proches seront également montrées.

Pour finir, une grande rétrospective prévue en septembre 2016 et consacrée au maître de la photographie d’art, l’iconique Robert Mapplethorpe. Cette exclusivité au MBAM s’annonce comme un gros événement dans la scène contemporaine puisque le musée réunira les prestigieuses collections de l’artiste appartenant au Los Angeles County Museum of Art (LACMA) et au J. Paul Getty Museum.

Le public pourra venir découvrir des clichés sublimes qui couvriront toute la carrière du photographe-provocateur issu de la sous-culture new-yorkaise. De ses portraits de vedettes, jusqu’aux nus masculins, près de 250 tirages viendront rappeler l’héritage d’un homme persécuté par la droite américaine, choquée par la crudité et l’érotisme de ses photos. Des réactions connues sous le nom de «culture wars» et qui déclencheront de fortes polémiques, notamment sur le financement public de l'art aux États-Unis.

D’ailleurs en 1990, la présentation des clichés homo-érotiques de Mapplethorpe au Contemporary Arts Center de Cincinnati poussera la police à arrêter son directeur, Dennis Barrie qui avait refusé de fermer son exposition, malgré les poursuites pénales. Le MBAM reviendra sur ces événements en abordant le thème de la censure des images.

Rappelons que l’année 2016 sera une année charnière pour le musée avec l’ouverture en novembre prochain d’un nouveau pavillon où seront exposées les collections d’art international de l’institution allant du Moyen Âge à l’art moderne.

Détail sur la programmation: www.mbam.qc.ca

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter