NOUVELLES

Des chercheurs de l'ÉTS veulent utiliser le verre recyclé pour améliorer la qualité des routes (VIDÉO)

30/11/2015 03:43 EST | Actualisé 30/11/2015 03:55 EST

Une équipe de chercheurs de l'École de technologie supérieure (ÉTS) a annoncé lundi qu'elle poursuivra, grâce à un financement public, un projet de recherche novateur qui vise à intégrer le verre recyclé dans l'asphalte afin d'améliorer sa qualité. Des tests en cours permettent d'espérer que ce nouveau matériau permettra à l'enrobé bitumineux de mieux résister aux écarts de températures qui font craquer la chaussée.

Le projet, débuté en 2014 et qui doit durer jusqu’en 2018, vise aussi à trouver une seconde vie à quelque 100 000 tonnes de verre recyclé, soit la moitié du verre récupéré annuellement au Québec. Le professeur à l'ÉTS Michel Vaillancourt ainsi que ses collaborateurs, Alan Carter et Daniel Perraton, chercheront à comprendre les impacts du verre postconsommation sur les performances des enrobés bitumineux - communément appelés « asphalte » - et sur les matériaux que l'on retrouve dans la fondation des chaussées. Ils espèrent ainsi qu'avec un mélange fait à 25% de verre, ils pourront à la fois améliorer la qualité des routes et réduire les gaz à effet de serre (GES) émis lors de la fabrication des enrobés.

La Société des alcools du Québec (SAQ), Éco Entreprises Québec, RECYC Québec et la Ville de Montréal ont annoncé lundi qu'ils participent au financement de la recherche qui atteint la somme de 450 000$ sur trois ans.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter