BIEN-ÊTRE

Démystifier la chirurgie esthétique: entretien avec le docteur Jacques Haddad

24/11/2015 12:42 EST | Actualisé 24/11/2015 12:44 EST
dolgachov via Getty Images
healthcare, beauty and medicine concept - beautiful woman face and beautician hands with pencil and scalpel

Avec 11 ans de pratique derrière la cravate, le docteur Jacques Haddad a acquis une expérience hors-pair dans le domaine de la chirurgie plastique et esthétique. Gros plan sur cette pratique souvent méconnue,

Quelle est la différence entre la chirurgie plastique et esthétique?

La chirurgie plastique a commencé dans les grandes guerres mondiales, pour la reconstruction, pour aider à rebâtir des membres atteints. La chirurgie plastique à deux facettes : reconstructive et esthétique.

Les chirurgiens sont formés pour les deux, ce sont des chirurgies qui se ressemblent beaucoup.

Quelle est la chirurgie la plus populaire?

La chirurgie mammaire reste très prisée, très demandée. Aux États-Unis, par exemple, ou on a plus de données sur la chirurgie, c’est la liposuccion qui remporte la première place, c’est statiquement la plus importante. La chirurgie mammaire n’est pas loin derrière et reste très dominante dans ma pratique.

Quel est le plus grand mythe que les gens continuent de croire à propos de la chirurgie esthétique?

Les gens pensent qu’ils seront d’autres personnes, que ça va les rendre heureux. La chirurgie esthétique ne change pas la vie d’une personne, oui ça va aider les patients à se sentir bien dans leur peau, à avoir plus confiance en eux, mais ça ne va pas changer leur vie. C’est une exception ceux à qui ça change vraiment la vie. Surtout ceux qui ont de très gros complexes pensent que leurs problèmes seront réglés après la chirurgie. Il faut avoir des attentes réalistes. La chirurgie ne peut pas tout régler.

Quelles étapes recommandez-vous de suivre à quelqu’un qui voudrait subir une chirurgie esthétique?

Il faut que la personne fasse un peu de recherche, il faut qu'elle trouve la chirurgie qui l'intéresse, lire là-dessus, ce que ça implique, les effets secondaires. Et s’il trouve que ça vaut la peine, il y a beaucoup de sites qui expliquent la chirurgie. Il faut aussi que la personne calcule son budget, est-ce que ça entre dans ses calculs?

Ensuite, il faut choisir son chirurgien, est-ce qu’il est bon? A-t-il de bonnes références? Souvent, les patients vont aller mettre des photos de leurs opérations sur Internet et ce sont ces photos qui sont les plus révélatrices. Après ça, il faut aller voir auprès des autorités, du Collège des médecins, de s’assurer de sa réputation.

Vérifiez, les commentaires des patients, il ne faut pas juste aller chercher un traitement, c'est le service qui vient avec.

Est-ce que ce sont plus les femmes ou les hommes qui subissent des chirurgies?

Définitivement les femmes, c'est sûr que plus en plus d'hommes, à moins qu’on se concentre sur des créneaux homme, comme la greffe de cheveux. En général, il y a nettement plus de femmes, mais la proportion augmente chez les hommes, on parle de 40% de plus depuis 5 ans.

Le marché augmente de plus en plus, ce qui était le moins le cas il y a quelques années, les compagnies essaient de cibler pour recruter plus d'hommes.

Qu'est-ce que les hommes se font le plus faire?

Chez les hommes les chirurgies se concentrent à trois niveaux, chirurgie du visage – des paupières, du cou –, mammaire, pour la pose de pectoraux, ou encore lors de la prise de poids, pour une chirurgie de diminution mammaire, et la liposuccion.

Chez quelle tranche d’âge la chirurgie esthétique est-elle la plus populaire?

En fait, chaque partie du corps à son âge, ça dépend du type de chirurgie que vous faites. Par exemple, la chirurgie mammaire a trois sens : avant d’avoir des enfants, après l’accouchement, pour palier aux changements corporel et à plus long terme, pour une révision des chirurgies mammaires.

Pour le visage, on parle d’une clientèle un peu plus âgée, à partir de 40 ans, alors que la liposuccion a lieu à tout âge.

» Abonnez-vous à l'infolettre quotidienne du HuffPost Québec Style

Abonnez-vous à HuffPost Québec Style sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Style sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les chirurgies ratées des stars